Forum des Éleveurs Rebelles

Forum des Éleveurs Rebelles

Eleveurs et propriétaires de chiens de races réfractaires aux idées reçues et ayant quelque chose à dire. Lecture libre, nous invitons volontiers nos détracteurs à s'instruire.
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les méfaits du Canidiarix

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Dim 18 Fév - 9:59

Valhalla a écrit:
Le vaccin contre la rage, dans un pays reconnu indemne de cette maladie, présente certainement un intérêt non négligeable pour ses partisans, au même titre que les croquettes dont les marques subventionnent les écoles vétérinaires, les clubs de races et tout le système canin dont on ne peut donc s'attendre à ce qu'ils lancent la moindre alerte , contrairement à ce forum qui se veut précisément "lanceur d'alertes", permettez-moi de vous le rappeler armel h.

Je te donne la réponse d'armel H : "Sinon, vous risquez de tromper vos interlocuteurs - involontairement, peut-être, mais ça peut tout de même être dangereux, voire répréhensible"


Et bien sûr il n'est pas répréhensible pour les vétos, pas plus qu'une tromperie que d'expliquer à leus patiens, clients qu'AUCUN vaccin n'est obligatoire en France y compris la rage sauf quelques exceptions. ! la loi est la loi !


Par contre les tromper en leur proposant le cocktail annuel, sans leur laisser un choix averti, cela va de soi...


Encore une fois pour les lecteurs, La loi n'oblige pas les propriétaires de chien chat de vacciner leur animal y compris la rage (quelques exceptions).


Il est souhaitable de le faire pour un chiot + le rappel et qu'en suite l'animal est immunisé (quelques exceptions)


Les vétos qui vous disent le contraire racontent des "bullshit" comme dirait l'autre ...


Tromper les interlocuteurs VOLONTAIREMENT est repréhensible !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 14:52

Bon, ça part un peu dans tous les sens, pour en revenir aux accusations classiques et répétées (mais fondées sur...rien) envers tous les vétérinaires de faire tout uniquement pour l'argent sans aucun souci médical.

Pour reprendre les faits posément avec méthode :

à propos du vaccin contre la rage :
. j'ai pointé une confusion de la part de "Valhalla" qui parlait d'inoculation de toxines à propos du vaccin contre la rage,
. vous avez voulu me corriger et confirmer son propos , en citant des études portant sur la toxicité des substances du vaccin,

. je vous ai rappelé que "toxine" et "toxicité" sont deux choses différentes, et que parler de "toxine" est ici impropre, preuve d'une certaine confusion entre des réalités différentes, et qu'entretenir cette confusion ne peut qu'aboutir à entretenir des peurs plus émotionnelles que rationnelles.

. après avoir vérifié en ligne la signification du mot "toxine" vous citez les lignes sur le botulisme pour explique que, oui oui, vous êtes au courant.

Mais, donc, non : il y avait bien confusion, même si vous ne voudrez pas l'admettre, confusion compréhensible mais qui démontre bien que, par peur, vous commettez des confusions et des contre-sens en lisant les notices des médicaments.


concernant le Canidiarix :

. J'ai rappelé qu'on parle bien d'une molécule dont l'absorption intestinale est considérée comme négligeable, d'où le fait que ce ne soit pas complètement, et à juste titre, considéré comme un usage "interne" - reste les effets sur la flore intestinale, à ne pas négliger, nous sommes d'accord, j'y reviens ensuite.

. Vous me citez des notices de médicament humains portant sur des molécules proches, pour me prouver que je me trompe.

Le texte que vous citez dit ceci (je vous laisse relire votre message) :
Allaitement : le passage des aminosides dans le lait maternel est mal connu, mais probablement faible.
L'absorption de ces substances par le tractus digestif du nouveau-né est considérée comme négligeable.

Et vous vous appuyez sur ces lignes pour m'expliquer que, donc, la molécule est très bien absorbée et se répand dans l'organisme.
Mais, si vous lisez ce que vous m'avez cité, cela dit le contraire ; donc, pour me prouver mon "erreur", vous me citez un texte qui dit la même chose que moi...   Rolling Eyes


. ces deux cas montrent donc que vous commettez des confusions et des contre-sens, en lisant les notices des médicaments.
Et pourquoi ? Parce que vous avez déjà votre idée en tête avant de les lire, et que vous y cherchez uniquement une confirmation de votre méfiance et de vos craintes.

 Bien sûr, c'est en partie compréhensible et excusable ; ce qui l'est moins, c'est de se persuader qu'on a raison et qu'on a tout compris mieux que tout le monde, quand les contre-sens sont aussi flagrants.
Et ce qui l'est encore moins, c'est d'inviter d'autres gens à commettre les mêmes contre-sens pour encourager la peur et la défiance.


Vous comprenez bien qu'ensuite, quand vous voulez me citer des études scientifiques, vous n'avez de toute façon pas de crédibilité pour exposer les conclusions que vous auriez tirées de la lecture de ces études, puisque vous commettez déjà des contre-sens et des confusions aussi flagrantes en lisant des notices de médicaments.


Concernant l'usage raisonné des médicaments :
. La question est donc, dans les deux cas, non pas l'inoculation de toxine ni l'absorption intestinale de l'antibiotique contenu dans le canidiarix,
mais l'usage raisonné des médicaments en général et du vaccin contre la rage en particulier.


- concernant le canidiarix :
en effet, là je suis d'accord avec vous, l'usage d'antibiotiques doit être raisonné, même ceux dont l'absorption intestinale est négligeable.
Ceci pour plusieurs raisons mais surtout :
- les questions d'antibiorésistance
- l'effet sur la flore intestinale.

Mais c'est là une réflexion générale sur TOUS les antibiotiques, et non pas propre au canidiarix.


- concernant le vaccin contre la rage :
. en effet, son intérêt est à discuter au cas par cas.
. oui, il serait préférable d'évoluer vers une législation demandant un titrage des anticorps plutôt qu'une revaccination systématique.

Sauf que, bien sûr, il est évident que bon nombre de propriétaires, dans ce cas, comme vous le faites ici, ne comprendront pas cette évolution, et se persuaderont que tout ça c'est une manoeuvre des vétérinaires pour obliger les gens à faire des prises de sang, tout ça pour gagner encore plus de sous.

Sérieusement et honnêtement, et comme vous mêmes l'illustrez ici par votre attitude et vos propos, même en mettant ce type de législation en place, beaucoup de gens se persuaderont que tout ça c'est juste pour gagner plus d'argent, et ne voudront rien entendre.


De plus, vous noterez que je parle ici d'évolution de la législation : or, ce ne sont pas les vétérinaires qui font les lois.
Et si pour l'instant la loi dit : pour être valable un vaccin rage doit être refait tous les ans, alors le vétérinaire doit le refaire tous les ans - sinon, au moindre souci, c'est sa responsabilité.

(pour faire un parallèle : la plupart des vétérinaires trouvent absurde et mal faite la loi sur les chiens de catégorie ; pourtant, ils sont tenus de la respecter et de la faire appliquer, sinon c'est une faute qui leur sera reprochée s'ils n'appliquent pas leurs obligations légales.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 15:01

Et si j'ai un conseil à donner : parlez avec vos vétérinaires, plutôt que de ne rien dire, tout en n'en pensant pas moins, puis de venir vous monter la tête sur des forums à coups de contre-sens, de confusions et de manque de culture scientifique.

Si vous expliquez, sans agressivité, à votre vétérinaire, votre souci concernant la présence d'antibiotiques dans tel médicament, si vous demandez s'il n'est pas préférable / possible de commencer d'abord par des traitements sans antibiotiques, quitte à faire ensuite des examens complémentaires et des cultures si les symptômes persistent,

la plupart vous écouteront et seront contents de travailler avec vous.


Rappelez vous que le vétérinaire ne lit pas dans votre tête, et qu'il a aussi souvent affaire à des propriétaires qui vont lui faire un scandale s'il ne leur donne pas le traitement machin qui a fonctionné la dernière fois pour un autre chien, ou si les symptômes ne disparaissent pas en 48h,

qui ne voudront rien entendre s'il leur explique qu'il faut commencer par tel traitement et faire des examens ensuite si les symptômes ne passent pas,
qui se persuaderont (tiens donc...) qu'il dit ça pour leur vendre des examens complémentaires inutiles pour se faire de l'argent, et qu'il est un mauvais vétérinaire s'il n'arrête pas les symptômes en un jour du premier coup.


Donc, montrez simplement que vous n'êtes pas ce genre de propriétaires, et ça se passera déjà mieux. Parce que, honnêtement, ça ne se lit pas sur le visage des gens.


Moi j'ai déjà des gens qui m'ont fait un scandale parce que sur un cas d'atopie j'avais préféré commencer par une approche sans corticoïdes, pour voir si on pouvait s'en passer, mais que du coup 2 jours après la consultation évidemment le chien se grattait encore et que les rougeurs n'avaient pas disparu (ben, non, c'est logique, et pourtant j'avais bien pris le temps d'expliquer ma démarche),

et une autre fois des gens qui me regardaient avec un regard suspicieux parce que je leur parlais d'examens sanguins sur leur chien qui manifestement souffrait d'une hépatite, et qui me demandaient pourquoi je ne faisais pas juste une piqûre pour le guérir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 16:02

Et sinon, non, en effet, la loi n'oblige pas à faire vacciner son chat ou son chien, je le rappelle toujours à mes clients,

cependant perdre son chien d'une leptospirose, ou d'une parvovirose, ou son chat d'une leucose ou d'un typhus,
ça n'est pas très rigolo non plus.


Donc, oui, c'est souvent plus que souhaitable pour le bien de l'animal (en adaptant les valences mises en place, selon que le chat sort ou non, que le chien chasse, ou vit dans le sud de la France, etc...).


Et, non, pour plusieurs de ces maladies une seule injection ne suffit pas, visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 16:26

Bien sûr que certains vaccins faut le faire à plusieurs reprises comme la lepto, mais vous en conviendrez que le nombre de chien de chasse dans les marécages est moins nombreux que tout ceux qu'on vaccine à gogo tous les ans en ville et village sans raison et qui ne perderont certainement pas la vie puisque le danger est minime lorsqu'on descend en ascenseur du 5eme étage et qu'on y remonte 2O mn plus tard ! et pourtant tous les ans ....

"après avoir vérifié en ligne la signification du mot "toxine" vous citez les lignes sur le botulisme pour explique que, oui oui, vous êtes au courant." 


Bien sûr à part les "scientifiques" personne n'est au courant de la toxine , la neurologie encore moins et l'orthopédie n'en parlons même pas...tout le monde est persuadé qu'elle ne sert quà se "lifter" le visage !! voyez vous ce genre d'arrogance se trouve souvent dans les cabinets de vétérinaire et de médecine également face à des gens pas forcément au courant et/ou impressionné par tant de science !


Ensuite, puisque vous êtes la scientifique et que vos patients manquent de culture scientifique, à vous de leur expliquer , et non pas à eux de vous demander quelque chose dont ils ne sont même pas au courant.

Vous leur dites quand ils rentrent dans votre cabinet que la vaccination n'est pas obligatoire, et qu'ils ne vont pas enfreindre la loi s'ils décident de ne pas le faire annuellement ?

Sur le chiffre global d'un cabinet, quel est la part de la vaccination annuelle ?

Oui y a des gens qui râlent par méconnaissance parce que pendant des annéees on s'est contenté de leur expliquer qu'il fallait aveuglément suivre celui qui sait, prendre les médicaments qu'on donne sans aucune autre explication. 
Mais quel est le rôle du véto soigner certes, prévenir et expliquer. Laisser un libre choix averti à ses patients et non pas imposer des concepts qui sont également contredit par une autre tranche des scientifiques.

Tenez une lecture sympa  Suspect


Les vaccins dans les appâts sont des glycoprotéines recombinantes de la vaccine et de la rage. Le terme recombinant signifie que deux virus sont épissés ensemble. Ainsi, en plus du virus de la rage, ces appâts contiennent également la vaccine, l'agent immunisant utilisé dans les vaccins antivarioliques. Cette combinaison de deux virus est un vaccin génétiquement modifié qui peut créer des risques.

Le principal risque est que les appâts oraux antirabiques contiennent des vaccins à virus vivants. En théorie, recombiner le virus vivant avec le virus de la variole crée une souche affaiblie de la rage et ne permet pas une véritable infection. Si l'animal qui mange l'appât est en bonne santé, son corps devrait former une réponse immunitaire au vaccin et il est vacciné contre la rage.

Mais si l'animal est dans un état affaibli quand il mange l'appât, il est fort probable que le vaccin échouera, ou il créera la maladie contre laquelle il était censé se protéger ... oui, la rage. Et pour aggraver les choses, le virus génétiquement modifié peut sauter des espèces et peut être propagé par aérosolisation ... ce qui signifie qu'aucune morsure n'est nécessaire pour qu'un de ces animaux infectés propage la maladie.


[size=32]# 2 Virus Shedding est le partage de virus[/size]



De nombreux vaccins donnés aux chiens sont des vaccins à virus vivants modifiés (VML). Les vaccins MLV sont utilisés parce qu'ils stimulent l'immunité à médiation cellulaire mieux que les virus tués. Des exemples sont la maladie de Carré, l'adeovirus-2 (hépatite, virus respiratoire canin), le parvovirus, le bordetella intranasal, le coronavirus intranasal et le parainfluenza.

Ces vaccins peuvent être éliminés dans les fèces et l'urine pendant des semaines après la vaccination. Des études sur des chiens vaccinés avec le parvovirus CPV-2 montrent que le virus peut rester dans la circulation sanguine et être excrété par les fèces pendant trois à quatre semaines après la vaccination.

Cela signifie que ces maladies peuvent être transmises par la vaccination. Pensez au chien qui reçoit une photo de Bordetella quelques jours avant d'aller rester dans un chenil. Il excrétera la maladie jusqu'à 7 semaines après la vaccination ... exposant tous les autres chiens de l'établissement à la toux du chenil.

L'autre problème est que les vaccins MLV peuvent rendre votre chien malade. Lorsque les vaccins MLV sont administrés à des animaux dont le système immunitaire est affaibli, ils peuvent provoquer une forme affaiblie du virus contre lequel ils sont censés se protéger. Même l' American Animal Hospital Association (de AAHA) admet , en  déclarant: « Comme il est un virus vraiment vivre d'une maladie que nous essayons de prévenir, il y a un petit risque que le virus inactif peut revenir dans la vraie forme du virus "

La vaccination contre les maladies bactériennes comme la leptospirose peut également propager la maladie.

La vétérinaire holistique Patricia Jordan DVM explique que l'   organisme leptospire peut devenir une source d'infection pour les humains en contact avec un chien vacciné contre la leptospirose. Le Dr Jordan a personnellement été témoin de plusieurs cas dans lesquels elle n'avait aucun doute qu'un vaccin contre la leptospirose était la cause d'une infection subclinique chez un chien et pouvait donc être transmis à un humain.

Dr Jordan dit: "Leptospira peut et va verser dans un chien vacciné et, à son tour, infecter tous les humains vivant dans le même ménage!"

Quand un chasseur de canard a contracté la leptospirose en Californie, l'étude de terrain de l'état n'a trouvé aucune leptospira dans les plans d'eau qu'il a fréquentés. Cela suggère fortement que l'homme a été infecté par la transmission de la leptospira de son chien vacciné.


[size=32]# 3 Les rétrovirus peuvent être mortels[/size]



Les rétrovirus dans les vaccins peuvent avoir des effets létaux. Les rétrovirus se produisent parce que les virus contenus dans les vaccins sont cultivés sur des tissus vivants, et proviennent souvent d'autres espèces. C'est ainsi que les virus du singe (comme SV-40 dans les vaccins antipoliomyélitiques, décrits ci-dessous) sont transmis aux humains par la vaccination. Les chiens sont également exposés aux rétrovirus grâce à leurs vaccins.

Le parvovirus canin est soudainement apparu dans le monde entier en 1978 et est maintenant largement considéré comme issu du virus de la panleucopénie féline (FPV). À un certain point, le vaccin de distemper a été cultivé sur des cellules de rein de chat ... de chats infectés par FPV. Le vaccin contre le distemper a été injecté dans des chiens et le nombre de cas de parvovirus a commencé à exploser.

La vétérinaire holistique Deva Khalsa VMD explique comment elle a été témoin de cela quand elle était à l'école vétérinaire ...

"Quand je suis entré à l'école vétérinaire en 1976, la maladie à parvovirus chez les chiens n'existait pas. Il n'y a eu aucun cas de parvovirus à l'école de médecine vétérinaire de l'Université de Pennsylvanie jusqu'en 1978. "

C'est alors que le Dr Khalsa a observé des cas de diarrhées sanglantes, potentiellement mortelles, admises aux soins intensifs pour être placées sous surveillance 24 heures sur 24. "Le virus Parvo type 2 est apparu simultanément dans le monde et a tué des centaines de millions de chiens. Australie, Europe, Asie et États-Unis. Au moment de l'épidémie, cette nouvelle maladie ne semblait pas s'étendre d'un chien à l'autre. Les professionnels de la santé du monde se demandaient comment la maladie pouvait voyager si vite dans le monde. Ils ont trouvé leur réponse: dans les vaccins. "

La nouvelle maladie était administrée aux chiens dans leurs injections de rappel régulières. Des lots de vaccins ont été expédiés aux vétérinaires du monde entier. Dans ces jours, le rappel aurait été pour la maladie de Carré, l'hépatite, la leptospirose et parainfluenza, sansparvovirus; il n'y avait pas de telle chose que DHLPP.

En 2010, des chercheurs d'Écosse et du Japon ont isolé un rétrovirus félin dans des vaccins pour chiens et pour chats. ( Isolement d'un retrovirus endogène infectieux dans une proportion de vaccins vivants atténués pour animaux de compagnie , Journal of Virology, avril 2010, pages 3690 à 3694, volume 84, n ° 7).

Les auteurs ont déclaré ...


Citation :
"Collectivement, nos données montrent sans équivoque que RD-114 est présent dans les vaccins vivants atténués couramment utilisés chez les chiens et les chats de différents continents et produits par trois fabricants différents [...] l'exposition à grande échelle au RD-114, en particulier de la population canine , peut avoir des effets impossibles à prédire même si la transmission réussie du RD-114 était un événement extrêmement rare. "


Dans US Dog World, en mars 1995, le Dr Jean Dodds a discuté de l'implication de la contamination par les rétrovirus dans les vaccins pour chiens ...

«Les virus immunosuppresseurs des rétrovirus et des parvovirus ont récemment été impliqués dans des causes d'insuffisance médullaire, de maladies sanguines à médiation immunitaire, de malignité hématologique (lymphome et leucémie), de dysrégulation de l'immunité humorale et à médiation cellulaire, d'insuffisance hépatique, rein) et des troubles endocriniens auto-immuns - en particulier de la glande thyroïde (thyroïdite), de la glande surrénale (maladie d'Addison) et du pancréas (diabète). "

Le cas du virus du singe SV-40 trouvé dans les vaccins antipoliomyélitiques est bien connu ... les experts ont déterminé qu'entre 1954 et 1963, plus de 100 millions de personnes dans le monde ont été exposées au SV-40 par la vaccination. SV-40 a été trouvé dans les tumeurs cérébrales, les cancers des os, les cancers du poumon et la leucémie.


[size=32]# 4 La mutation virale répand la maladie[/size]



Les virus peuvent muter, ce qui leur permet de se propager plus facilement. Un exemple est le parvovirus canin CPV-2, la forme la plus commune de parvo observée chez les chiens.

Dr Patricia Jordan explique ...

"Il existe deux parvovirus canins: le parvovirus canin 1 et le parvovirus canin 2. Le CPV-2 est la principale cause de l'entérite chiot que nous voyons couramment. Au cours des années, parvo a muté du CPV-2 au CPV-2b au CPV-2c. Il semble que les chiens puissent se venger des chats: la souche CPV-2c du parvovirus croise maintenant des espèces et infecte les chats avec un tout autre virus. "

Cela arrive aussi avec les virus humains. La poliomyélite en est un exemple ... au Nigéria, le vaccin antipoliomyélitique est en mutation et l'Organisation mondiale de la santé blâme les enfants non vaccinés. L'OMS affirme que le virus présent dans les réserves d'eau (transmis par des enfants vaccinés) est supposé sûr, mais qu'il est prélevé et muté par des enfants non vaccinés, devenant une nouvelle souche virulente infectant à la fois les enfants vaccinés et non vaccinés.

National Public Radio a récemment publié une histoire à propos de ce phénomène ... Les souches mutantes du vaccin antipoliomyélitique causent maintenant plus de paralysies que la poliomyélite sauvage.



Un virologue du CDC (Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies), Olen Kew, affirme qu'il n'y a pas de différence de virulence entre les virus de la polio sauvage et la forme mutée. "La seule différence est que ce virus était à l'origine dans un flacon de vaccin." Cela signifie que tant que les enfants sont vaccinés contre la poliomyélite au Nigeria, le virus de la polio restera dans l'environnement.

Une chose similaire se produit avec le virus de la grippe aviaire. La recherche menée par le virologue indonésien Chairul Anwar Nidom montre que les inoculations massives d'oiseaux contribuent à des mutations génétiques qui augmentent la virulence et la gravité du virus. Le Dr R Wasito, pathologiste vétérinaire, a noté que la vaccination contre la grippe aviaire lui a permis de muter et que d'autres animaux, y compris des chiens, des chats, des ratons laveurs et des mouches, peuvent maintenant porter le virus muté.




[size=32]# 5 Les vaccins sont imprévisibles[/size]



Un problème avec les allégations des fabricants de vaccins concernant l'efficacité de leurs produits est que les populations vaccinées ne vivent pas dans un laboratoire stérile où leurs tests sont effectués.

Dans le laboratoire de recherche, les vaccins semblent être très efficaces. Les chiots non vaccinés meurent de parvo dans les laboratoires de recherche alors que les chiots vaccinés vivent.

Sur le terrain, les vaccins sont beaucoup moins prévisibles.  Dr Michael Fox  offre quelques illustrations de ce qui peut arriver sur le terrain.

Le Dr Roger Burrows, biologiste de la faune sauvage, a noté que les lions du Parc national du Serengeti (PNS), suivis de ceux du Masaï Mara au Kenya, sont morts comme des mouches en 1994 d'une nouvelle souche de distemper canin.

Il s'est avéré que la même souche de maladie de Carré trouvée chez les lions était également dans des vaccins expérimentaux sur des chiens dans la région au cours d'un essai de vaccination contre la rage. La même souche a également causé la mort d'une grande partie d'une colonie de chiens sauvages en captivité dans la réserve de Mkomzai en Tanzanie en 2000-2001. Les chiens sauvages ont été vaccinés contre le distemper en utilisant une souche inactivée développée pour les phoques de la mer du Nord.

Dr Burrows explique en outre qu'en 2007, la même nouvelle souche de distemper a encore été identifiée chez les chiens sauvages africains vivant en liberté dans les zones Masai à l'est de SNP. Cette zone effectuait des vaccinations en masse de chiens domestiques locaux contre la maladie de Carré, le parvovirus et la rage. La flambée dans une grande meute de chiens sauvages a causé des taux de mortalité élevés parmi cette espèce très menacée.

Le fait que des races locales de chiens domestiques autour du SNP et du Masai Mara aient été vaccinés contre la rage, puis rapidement après une épidémie virulente de maladie de Carré, suggère que les vaccinations contre la rage ont provoqué une immunosuppression, augmentant la susceptibilité à la maladie.

Dr Vernon Coleman MB a décrit comment, en 1989, les hyènes étaient menacées d'extinction lorsque les scientifiques ont vacciné des animaux individuels pour les protéger contre la rage ... mais plus d'une douzaine de paquets sont morts de la rage en l'espace d'un an. Cela s'est produit même dans des régions où la rage n'avait jamais été vue auparavant. Lorsque les chercheurs ont essayé d'utiliser une forme non infectieuse de l'agent pathogène (pour empêcher la mort des animaux restants), tous les membres de sept paquets de chiens ont disparu.

Dr Coleman suggère ...

"Et pourtant, le vaccin contre la rage est maintenant obligatoire dans de nombreuses parties du monde. N'est-il pas possible que ce soit le vaccin qui garde cette maladie en vie? "

Tous ces 5 dangers mettent en évidence les risques que vous prenez lorsque vous vaccinez votre chien. Réfléchissez bien et faites vos recherches avant de vacciner!

Si vous faites vacciner votre chien, surveillez les effets indésirables ... même les maladies chroniques qui peuvent apparaître des semaines ou des mois plus tard peuvent provenir des vaccinations de votre chien.

Ensuite, prenez des mesures pour les traiter ...

Les effets secondaires d'un vaccin peuvent souvent être traités avec succès par un vétérinaire homéopathique. Trouvez-en un sur theavh.org (beaucoup feront des consultations téléphoniques pour ne pas avoir à être locaux)

... ou utilisez un remède anti-vaccinose prêt à l' emploi pour aider votre chien.
Revenir en haut Aller en bas
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 17:20

armel H a écrit :"cependant perdre son chien d'une leptospirose, ou d'une parvovirose, ou son chat d'une leucose ou d'un typhus,
ça n'est pas très rigolo non plus."


Pour votre information au cas où vous ne le savez pas, ou pire vous le savez et vous n'en parlez pas, ce qui est bien répréhensible comme vous le dites !, c'est idem pour une parvovirose, des centaines de documents et études notamment par Ronald schultz qui n'est pas le véto du quartier mais: Schultz, professor and chair of pathobiological sciences at School of Veterinary Medicine,et coosignataire du guide mondial de vaccination canine et féline. (comme je vous l'ai souligné plus haut) .



[size=32]Le problème avec le vaccin contre la leptospirose


par: Patricia Jordan DVM

Numéro de mars / avril 2010

Au fil des années, j'ai assisté à de nombreuses conférences sur les vaccins, détaillant les informations les plus récentes des immunologistes de premier plan tels que le Dr Ronald Schultz et des experts sur les maladies infectieuses telles que le Dr Richard Ford. Il est surprenant de voir que ces chercheurs n'incluent pas la leptospirose comme vaccin recommandé. En fait, le Dr Schultz réside dans une région endémique de Leptospira du pays et non seulement il ne recommande pas le vaccin pour les autres, il ne vaccine pas ses propres chiens contre la leptospirose.

Dans les 14 jours suivant l'administration du vaccin contre la leptospirose, ce chien a développé de multiples tumeurs à tous les points de drainage lymphatique de son corps. La disparition de la masse musculaire et du tissu conjonctif de ses pattes arrière n'a pris effet que 10 jours après la vaccination pour évoluer. Ce chien a été euthanasié 14 jours après la vaccination alors qu'il développait de nombreuses tumeurs mastocytaires généralisées.
Intrigué par le concept de la vaccination contre la leptospirose, j'ai commencé à me concentrer sur la meilleure façon de créer un programme de prévention pour notre clinique vétérinaire. J'ai commencé avec le site Web du CDC sur la maladie de la leptospirose telle qu'elle se présente aux États-Unis. La fiche d'information la plus récente des CDC révèle que la leptospirose chez l'homme n'est pas une maladie à déclaration obligatoire aux États-Unis. Les quelques cas qui se produisent sont principalement attribués à Hawaii qui ne fait pas partie des États-Unis continentaux. La maladie se produit plus dans les climats tropicaux et aurait un taux de mortalité humain dans le monde entier entre 1% et 5%. La plupart des cas survenus aux États-Unis à Hawaï ou chez des voyageurs revenant de destinations tropicales, j'ai commencé à mettre en perspective l'exposition à la leptospirose aux États-Unis.
Peu de temps après, je me suis rendu au Massachusetts pour une conférence sur la vaccination contre la leptospirose chez les chiens. Là-bas, j'ai demandé des informations épidémiologiques sur la leptospirose dans le Commonwealth du Massachusetts et j'ai constaté que le Massachusetts n'avait jamais eu de cas de leptospirose chez l'homme depuis le début de la notification de la leptospirose. Il n'y avait aucun rapport documenté confirmé de la leptospirose chez les chiens pour le Commonwealth du Massachusetts.
J'ai ensuite décidé de me concentrer sur les régions du monde qui sont des zones d'exposition aux leptospires, notamment à Okinawa, aux Philippines, au Sri Lanka, en Malaisie, en Indonésie, au Brésil, à Cuba, au Guatemala et à Bornéo. La plupart des zones qui souffrent de cette maladie dans un environnement naturel ont un certain nombre de paramètres environnementaux communs. L'un est l'eau stagnante ou les inondations, y compris les inondations post-ouragan et les zones tropicales de chute d'eau accrue. En fait, des membres du personnel militaire des États-Unis ont été témoins d'infections par le leptospira lorsqu'ils étaient au travail dans des gares de ces endroits. Un autre facteur associé à l'augmentation de l'exposition à la leptospirose est la présence d'infestations de rats. De telles infestations peuvent être couramment trouvées dans des zones telles que les bidonvilles du Brésil, les ruelles bondées du NY Bronx, et les prisons infestées de rats de la Malaisie. Sans surprise,
L'exposition à la leptospirose est également plus menaçante à l'automne. De retour ici aux États-Unis, la leptospirose peut infecter les étangs et les petits lacs: les chasseurs et les nageurs qui utilisent ces réservoirs sélectionnés peuvent être exposés à des sérovars pathogènes de leptospires. Les personnes qui travaillent avec des animaux, tels que les bouchers et les travailleurs des abattoirs, les vétérinaires et les agriculteurs sont également à risque accru. Fait intéressant, une femme de ménage laitière au Royaume-Uni a perdu une grossesse à 23 semaines en raison du premier cas connu d'exposition intra-utérine humaine à la leptospirose. Un nouveau réservoir de leptospires chez les chauves-souris fait également l'objet d'études. Les lions de mer et les phoques communs de Californie transportent des leptospires et le Japon a trouvé des leptospires chez des écureuils volants importés des États-Unis comme animaux de compagnie du Texas.
Aux États-Unis, il est clair que l'exposition à un sérovar pathogène de cet organisme n'est pas un risque considérable pour le chien typique, d'autant plus que le risque d'exposition est clairement défini et facilement évitable. Malgré cela, la leptospirose a été étiquetée comme la zoonose qui croît le plus rapidement dans le monde.
À l'exception de quelques références faibles des travailleurs des égouts et des travailleurs agricoles en Asie, les personnes qui présentent un risque plus élevé d'infection par le leptospire ne sont tout simplement pas vaccinées contre la leptospirose. Les raisons sont:
1. la maladie est traitable
2. le vaccin est inefficace
3. le vaccin est associé à des événements indésirables
TRAITEMENT
La leptospirose est souvent facilement traitée. La doxycycline est l'antibiotique de choix et a la capacité, même en cas de compromis rénal, de débarrasser efficacement les voies urinaires de l'infection par le leptospire. La doxycycline peut être administrée en toute sécurité aux chiens atteints d'insuffisance rénale et éliminera l'organisme des reins, ce qui le rend efficace à la fois dans l'infection du sang et dans l'urine.


Ce chien s'est présenté 24 heures après la vaccination contre la leptospirose. Notez l'affiche en arrière-plan.

L'année dernière, la saison prévisible de l'inondation post-ouragan et de l'exposition aux leptospires à Cuba a été facilement traitée avec l'utilisation de l'homéopathie. Le succès de ce programme de santé publique est bien documenté, avec plus de 2,4 millions de personnes à Cuba qui ont reçu deux doses d'homéoprophylaxie en 2007 par le ministère de la Santé à Cuba. Les doses de leptospira nosode ont été préparées à l'Institut Finlay, un centre dédié au développement et à la production de vaccins.

L'Institut Finlay est un établissement qualifié de l'OMS dédié à la recherche, la production et le développement et produit des produits homéopathiques de haute qualité en plus des vaccins. Il est important de comprendre qu'il existe des moyens beaucoup plus sûrs d'aborder l'exposition à Leptospira dans l'exemple d'une chimioprophylaxie lorsque l'on discute du dossier des effets indésirables des vaccins contre le leptospire.

TESTS DE LEPTOSPIROSE

Il y a plus de 230 sérovars de leptospirose, seulement quelques-uns qui sont pathogènes. Les vaccins contre la leptospirose sont spécifiques au sérovar et plusieurs facteurs sont concernés par cette information. Tout vaccin administré pour des sérovars spécifiques ne créera que des anticorps agglutinants contre ces sérovars spécifiques.

Ce qui est important à noter est qu'une fois vacciné, le sérum du patient ne peut plus être un enregistrement utile pour les tests diagnostiques. La raison en est que le titre d'anticorps sérique du vaccin ne peut être distingué d'un anticorps causé par une infection naturelle. Cela conduit à des problèmes d'interprétation lorsque vous essayez de diagnostiquer la présence d'une infection ou d'une maladie.

Les vaccins multivalents conduisent à des résultats de test de la production d'anticorps contre les sérovars qui n'ont même pas été inclus dans le vaccin pour commencer. Cela conduit à des problèmes en utilisant le test de titre MAT pour déterminer quel sérotype est le sérovar de l'infectiosité, le cas échéant. En raison du mimétisme moléculaire avec les antigènes, le facteur perturbant de la présence de la maladie est compliqué par la réactivité croisée des antigènes avec de nombreux organismes pathogènes tels que la syphilis, la maladie de Lyme, les légionnaires, le VIH et les maladies auto-immunes. Dit simplement, cela signifie qu'il est difficile de distinguer entre les anticorps dans cette gamme de maladies. Le dépistage de la leptospirose est actuellement effectué avec le test d'ADN par PCR pour l'organisme réel prélevé dans le sang ou l'urine.


Photo 1: Les réactions au vaccin contre la leptospirose vues ici incluent une otite gluante et des tumeurs dans les régions inguinales et anales: toutes ces zones sont des sites de dépôts cellulaires immunitaires accrus. Les îlots de Langerhans sont concentrés dans ces zones, autour des yeux et surtout des quatre pieds et du pancréas, c'est pourquoi tant de chiens et de chats vaccinés souffrent de pancréatite. La lutte se produit dans cette partie du système immunitaire car ils drainent via le système lymphatique vers le rein et de nombreux animaux souffrent de maladie rénale comme la marque de la maladie sérique ou la vaccination. Ce cas était particulièrement dramatique en ce sens que le chien a littéralement disparu, perdant du muscle et du poids rapidement dans les 10 jours. (voir image 2)

Un autre problème majeur avec le test est que tout traitement avant d'obtenir des échantillons d'essai faussera les résultats du test: même une dose d'antibiotiques est capable de transformer un cas positif en négatif sur le test PCR. Le traitement de toute sorte rendra également un test pris à une date ultérieure comme négatif.

VACCINATION DE LA LEPTOSPIROSE

La vaccination avec leptospira est lourde de problèmes. Le fait que les vaccins contre le leptospire ne protègent pas le chien de l'infection par le leptospire ou de la colonisation rénale est particulièrement préoccupant. Les vaccins contre Leptospira ont peu d'effet sur le maintien et la transmission de la maladie dans les populations animales dans lesquelles ils sont appliqués. L'inefficacité du vaccin est due en partie aux nombreux sérovars de la leptospirose et à la variabilité des souches pathogènes qui ne sont pas traitées avec les vaccins.

De manière alarmante, le leptospira peut devenir une source d'infection pour les humains en contact avec tout chien vacciné contre la leptospirose. Il y a plusieurs cas dont je suis personnellement conscient où je pourrais dire sans aucun doute qu'un vaccin contre le leptospire administré au chien était la cause d'une infection subclinique et donc transmis à un humain. Leptospira peut et va verser dans un chien vacciné et à son tour, infecter tous les humains vivant dans le même ménage!

Les vaccins contre le Leptospira et la surutilisation des vaccins chez nos chiens constituent un obstacle direct à la santé publique. Il y a un cas rapporté d'un chasseur de canard contractant un cas de leptospirose en Californie: l'étude de terrain épidémiologique qui en a résulté a conduit à l'incapacité de récupérer toute leptospira des plans d'eau qu'il fréquentait. La question à laquelle il faut répondre est de savoir si l'homme a été infecté par la transmission de la leptospira de son chien vacciné.

Il y a un coût élevé associé à la surveillance de l'environnement pour continuer à évaluer l'étendue de tout prétendu sérovars de leptospirose causant la maladie dans une population donnée.

À ce jour, il n'existe pas de tels programmes, car la rareté de la maladie ne fait pas de la leptospira une maladie «prioritaire». Notez que cela signifie également qu'il n'y a actuellement aucun besoin d'enquête épidémiologique sur la vaccination humaine.

Le cœur du problème est que les médecins vétérinaires ne savent généralement pas que le vaccin contre la leptospirose ne confère pas d'immunité. Des études de provocation sont rarement réalisées et la plupart des études sont inefficaces pour mesurer l'immunité in vivo. La production de vaccins contre le leptospire est coûteuse et demande beaucoup de main-d'œuvre pour les compagnies pharmaceutiques et les vaccins sont déjà sur le marché: pourquoi dépenseraient-ils des sommes précieuses pour d'autres tests?

Confondre plus loin le propriétaire de chien, la plupart des informations disponibles d'autoproclamés "experts de chien" sur l'Internet est fausse. La désinformation marketing qui recommande ce vaccin est partout. Malheureusement, cela inclut la plupart des conseils trouvés dans les sites web de vétérinaires sur Internet ainsi que ceux trouvés dans les brochures de bureau vétérinaire. J'ai trouvé une très bonne chronique sur la leptospirose écrite par un vétérinaire à la retraite en Oklahoma et un excellent article qui énumérait les contre-indications pour les vaccins contre le leptospire chez les chiens par un vétérinaire à Bali: une île avec un sérieux problème de leptospirose. Pourquoi cette information n'est-elle pas mieux comprise? La vérité est que trop de vétérinaires sont douloureusement inaptes à discuter de la leptospirose parce que la majeure partie de leur information provient des compagnies pharmaceutiques mêmes qui font des profits ou au moins récupèrent les nombreuses sommes que ce vaccin en difficulté a coûté à leurs sociétés.


Image 2

Ce qui est très préoccupant, c'est que les vétérinaires commercialisent activement pour les compagnies pharmaceutiques. J'ai vu des informations erronées publiées non seulement dans les journaux locaux, mais aussi sur le Web mondial. Un établissement vétérinaire de Reidsville, en Caroline du Nord, qui a fait la promotion du vaccin contre le leptospira en partenariat avec Pfizeris, en est un exemple. Les conseils de nos experts médicaux professionnels sont sérieusement compromis et dévalués lorsqu'ils ne font pas preuve de diligence raisonnable avant de défendre ce matériel de marketing. Où est la vérité dans la publicité?

DANGERS DE VACCIN
Il y a beaucoup d'autres questions importantes à considérer quand on parle de la sécurité de la vaccination en général. Il y a maintenant une pléthore de recherches impliquant des vaccins dans la création de l'immunopathologie. La réponse immunitaire à la soupe chimique délivrée par les vaccins entraîne la production d'auto-anticorps. Les antigènes microbiens peuvent également déclencher la production d'auto-anticorps. En effet, les vaccins sont maintenant responsables de la production d'auto-anticorps, des maladies auto-immunes et du cancer!
L'immunogénétique des auto-anticorps et des maladies auto-immunes est sous contrôle génétique; Cependant, le vaccin lui-même provoque une réaction génétique dans son sillage. La vaccination conduit à des mutations du génome: la maladie auto-immune d'une génération va créer une maladie génétique dans la génération suivante. Ainsi, les vaccins génèrent un impact génétique qui non seulement détermine la sévérité de la réponse immunitaire dans les infections naturelles, mais dicte également l'expression d'une maladie auto-immune avec une exposition répétée aux antigènes avec une administration ultérieure du vaccin. Les marqueurs d'histocompatibilité sur les tissus sont également réactifs au vaccin. Le compromis génétique qui se produit au génome n'a jamais été étudié par les fabricants de vaccins qui produisent des vaccins.
La recherche montre que les sites d'histocompatibilité des tissus humains et animaux réagissent avec les antigènes vaccinaux qui, à leur tour, sont responsables d'une pléthore de pathologies indésirables et potentiellement mortelles. En fait, il existe des exemples documentés de l'antigène pour les vaccins contre le leptospire et la maladie de Lyme produisant la même pathologie que l'infection naturelle elle-même. En termes simples, ces vaccins peuvent provoquer la maladie même contre laquelle nous essayons de vacciner. Dans certains cas, les vaccins viraux peuvent même entraîner la maladie virale elle-même.
Ceci est résumé dans le livre de Judith A. DeCava «Vaccination examinant le dossier» Elle déclare «une personne non vaccinée a UN RISQUE, attrapant la maladie, où une personne vaccinée a DEUX RISQUES; attraper la maladie et les dommages causés par le vaccin ".
La réactivité exagérée aux vaccins est facilement visible dans le spectre des événements indésirables et des maladies qui suivent généralement l'administration du vaccin. Anaphylaxie, anorexie, fièvre, déshydratation, maladie auto-immune, troubles digestifs, claudication, forte vocalisation après vaccination, insuffisance organique aiguë, insuffisance rénale, insuffisance hépatique, pancréatite, mort, dermatite, purite, cancer, dégénérescence des tissus mous: tous ont été signalés après l'administration du vaccin contre le leptospira.
Chez les chiens qui présentent une leptospriose, la gravité peut être associée à l'histoire de la vaccination et moins probable, une exposition naturelle antérieure qui peut créer une réponse immunitaire humorale exagérée. Chaque vaccination aura un impact sur l'environnement génétique en sensibilisant exagérément les lymphocytes T et le complexe immun contre l'antigène de la leptospirose, rendant la vaccination future contre la leptospirose et même l'exposition naturelle au danger grave due à la création de ce «super antigène». Les vaccinations amènent le système immunitaire à sur-réagir, ce qui conduit à une cascade de cytokines dangereuse et à une immunopathologie considérable.
Dans les rares cas d'exposition à la leptospirose, cette réaction «super-antigène» peut entraîner des conséquences létales de l'insuffisance rénale. Le même danger existe avec chaque vaccination et la probabilité et la sévérité de la réaction augmente exponentiellement à chaque coup donné (ce qui dans le cas de la leptospirose, peut être deux fois par an). En effet, certains chiens vaccinés à la leptospirose meurent d'insuffisance rénale dans les 48 heures suivant le même type de pathologie que la maladie elle-même. Dr Ronald Schultz reconnaît ce risque et vous conseille de mieux vous assurer de la raison pour laquelle vous vous injectez parce que chaque fois que vous injectez, vous pouvez tuer le patient.
Il semble que le microbiologiste Antoine Bechamp avait raison à propos de la maladie et de la théorie du «terrain». La théorie du terrain indique que c'est le système de l'individu qui détermine la maladie et la réponse individuelle à l'antigène dans les cellules immunitaires du patient. Les administrations multiples de vaccins sur sensibilisent le patient à une crise réelle, et quand les antigènes et les cellules immunitaires entrent en collision, la maladie résulte.
Les articles «scientifiques» sponsorisés par Pfizer sur le leptospira sont sponsorisés avec des subventions éducatives afin de produire des recommandations pour la vaccination du chien sans preuve que le vaccin est sûr ou efficace. Ils utilisent des mots comme "probable" et "semble" expotentialiser le bénéfice inexistant de la vaccination. Ils s'efforcent de fournir une raison pour l'utilisation du vaccin. Ils disent que ces vaccins "semblent" être efficaces. Ils annulent tous les effets indésirables des vaccins en déclarant que "les données publiées pour valider ces préoccupations font défaut car il n'existe pas de mécanisme indépendant pour signaler les réactions vaccinales aux Etats-Unis". Les compagnies pharmaceutiques et les vétérinaires peuvent tous se cacher derrière cette déclaration et les réactions indésirables aux vaccins continuent à ne pas être signalées.
Lorsque j'ai insisté auprès de Merial pour que la preuve soit faite que leurs vaccins contre le leptospire fournissaient en effet une année complète d '«immunité», ils m'ont finalement envoyé un article qui ne testait même pas leurs vaccins. La société a transmis le travail d'Intervet aux Pays-Bas. Intervet est la source de nombreux conflits au Royaume-Uni pour organiser des campagnes de marketing annuelles afin de préconiser la vaccination annuelle des animaux domestiques, bien que ce ne soit pas une recommandation de l'Association mondiale des petits animaux vétérinaires ou de notre AVMA ou AAHA. Le papier qui était censé prouver la valeur des vaccins contre le leptospire n'a pas réussi à tester correctement les vaccinés dans une méthode qui prouverait l'immunité. Les vaccins Merial n'ont même pas été utilisés dans leur étude, réalisée par le Département de R & D bactériologique pour Intervet International BV aux Pays-Bas.

Vascularite induite par le vaccin
Les compagnies pharmaceutiques créent un marché pour leur produit même si le risque de la maladie est pratiquement inexistant et le vaccin est très dangereux pour les animaux. La médecine humaine n'est pas exempte de cette parodie du vaccin contre l'hépatite B de Glaxo Smith Kline, du vaccin Merck Gardasil, de la grippe aviaire et de la grippe porcine, ce qui entraîne des enquêtes et des accusations criminelles contre l'OMS. Juhane Eskola, le conseiller de l'OMS pour les vaccins, a consacré plus de 6 millions d'euros à la recherche de vaccins contre la récente pandémie de grippe porcine. De même, le Dr Paul Offit, conseiller du CDC pour les vaccins chez les enfants, a fait tant d'argent avec Merck en produisant un vaccin antirotavirus qu'il a dit «c'était comme gagner à la loterie». Les tribunaux américains ont ordonné le rappel du vaccin Lymerix en raison d'événements indésirables et ont par la suite déclaré que les employés fédéraux ne devraient jamais être autorisés à consulter dans les régions où ils établissent la politique fédérale. En médecine vétérinaire, de nombreux chercheurs sont des salariés des sociétés pharmaceutiques. En dépit d'être sur les facultés de nos principales institutions vétérinaires, beaucoup ont leurs subventions de recherche fournies à l'industrie pharmaceutique. Les événements indésirables liés aux vaccins demeureront anecdotiques tant que le gouvernement et l'industrie continueront de protéger l'utilisation du vaccin. La sécurité et l'efficacité des vaccins continuent d'être déterminées par ceux qui profitent de leur vente et de leur utilisation. En dépit d'être sur les facultés de nos principales institutions vétérinaires, beaucoup ont leurs subventions de recherche fournies à l'industrie pharmaceutique. Les événements indésirables liés aux vaccins demeureront anecdotiques tant que le gouvernement et l'industrie continueront de protéger l'utilisation du vaccin. La sécurité et l'efficacité des vaccins continuent d'être déterminées par ceux qui profitent de leur vente et de leur utilisation. En dépit d'être sur les facultés de nos principales institutions vétérinaires, beaucoup ont leurs subventions de recherche fournies à l'industrie pharmaceutique. Les événements indésirables liés aux vaccins demeureront anecdotiques tant que le gouvernement et l'industrie continueront de protéger l'utilisation des vaccins. La sécurité et l'efficacité des vaccins continuent d'être déterminées par ceux qui profitent de leur vente et de leur utilisation.
À la lumière de cela, les fabricants de vaccins poursuivent leurs efforts de commercialisation pour des vaccins «meilleurs» et «plus sûrs». Pfizer fournit des «garanties de soutien à la vaccination» et dit: «achetez les nôtres, c'est le meilleur». Ils tempèrent cela en parlant de «changements sérovars» et du fait que «les tests diagnostiques posent des problèmes» et ils ne peuvent pas expliquer comment des titres MAT élevés sont obtenus contre des sérovars non contenus dans les vaccins et que le vaccin lui-même peut provoquer des maladies. En effet, il existe de nombreuses façons de battre leur «garantie d'immunisation».
Cornell déclare qu'ils ont un vaccin contre le leptospira plus efficace et ils préviennent que l'adjuvant d'aluminium utilisé pendant cinq décennies est maintenant connu pour être «peu fiable». L'aluminium est présent dans tous les vaccins contre le leptospire, même maintenant; malgré le fait que cela provoque le cancer. Cornell déclare que l'aluminium "détruit la structure de l'antigène" et "dégrade la séquence d'acides aminés". C'est apparemment le cas puisque l'OMS en 1999 a déclaré ces adjuvants (qui se trouvent dans les vaccins pour enfants), comme «cancérigènes» dans le CIRC.
Cornell veut essayer de mettre un autre vaccin contre le Leptospira. Le Baker Institute of Animal Vaccines de Cornell fabriquera encore un autre type de vaccin et celui-ci sera meilleur. Celui-ci est fait avec des gènes de bactéries génétiquement modifiés de E. coli et celui-ci sera plus sûr: essayez celui-ci.
Malgré la somme considérable dépensée pour la recherche sur les vaccins, il n'existe toujours aucune preuve que les vaccins créent une immunité. Il a été prouvé que les vaccins créent des générations de maladies à réaction immunitaire qui frappent maintenant les populations hautement vaccinées. Comme mon collègue le Dr Stephen Blake l'a répété à maintes reprises, «jamais auparavant, dans l'histoire de l'homme, il n'y a eu une hypothèse médicale plus responsable de la mort et de la maladie que l'utilisation des vaccins tels que nous les connaissons aujourd'hui».
En résumé, connaître les risques d'infection naturelle par la leptospirose et chercher un traitement immédiat si votre chien tombe malade. Familiarisez-vous avec les symptômes de la leptospirose et protégez votre chien du risque d'insuffisance rénale induite par le vaccin ou d'années de dermatite et de purite. Le traitement antibiotique est rapidement efficace pour la leptospirose, tout comme l'utilisation de l'homéopathie.
Vous devez réaliser cependant que le germe n'est pas le problème: le système immunitaire de l'individu est le déterminant. La nutrition optimale est la clé de la santé immunitaire et les dommages génétiques antérieurs causés par les vaccins sont également importants. En ce qui concerne le vaccin contre le leptospira, les nouveaux produits génétiquement modifiés ne seront pas plus sûrs que les produits antérieurs. Ils lâcheront ce vaccin sans vraiment savoir si le vaccin est sûr ou efficace, tout comme ils l'ont fait pour tous les vaccins antérieurs.
Intervet Schering Plough lance sa campagne annuelle de marketing des vaccins au Royaume-Uni, en faisant la promotion de ses vaccins sur le besoin douteux du vaccin en premier lieu. La seule protection contre cette manie marketing est de connaître le manque de science derrière la fabrication et l'administration de ces vaccins: Bien que les compagnies pharmaceutiques soient responsables de la sécurité des vaccins, elles ne sont pas tenues pour responsables et il n'y aura aucun recours contre ces géants du marketing si votre animal tombe malade: une pratique que le Dr Ron Schultz appelle indéfendable.

[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 17:31

aaalors. Je vous réponds, mais ensuite il y a une petite chose que je trouve incohérente de votre part et qu'il va falloir m'expliquer...


. Donc, oui, j'informe mes clients, je leur parle toujours de l'aspect légal et de l'aspect médical, en faisant la distinction (ou de l'aspect légal et de l'aspect pratique, pour les questions d'identification).
Ca s'appelle le consentement éclairé.


. Non, ce n'est pas de l'arrogance de constater que moi, avec ma culture scientifique, mes études, et ma pratique quotidienne du raisonnement scientifique, je ne commets pas les confusions et les contre-sens dans lesquels vous tombez (donc, oui, notamment la confusion toxicité/toxine) par manque de culture scientifique.

 Ca n'a rien d'arrogant, juste, si je commence à vouloir expliquer à un garagiste que je comprends mieux les voitures que lui, mais en confondant les différentes parties du moteur, il va gentiment me faire remarquer que, non, je ne m'y connais pas mieux que lui).


. Là, avec l'avalanche de textes que vous voulez m'opposer, vous tombez presque (presque ou complètement, je ne sais pas, il faudrait me préciser le fond de votre pensée) dans le courant anti-vaxx - qui procède exactement de cette façon, d'ailleurs, en citant des tonnes d'articles, mais sans vraiment de discernement scientifique, avec beaucoup de confusions, et en se faisant surtout très peur.


Evidemment, et c'est le but de ce type de tactique le plus souvent, il est quasi impossible, surtout sur un forum, de reprendre point par point tous les articles de façon claire et exhaustive.

Cependant, pour vous montrer quelques points qui auraient dû vous faire vous poser des questions sur le raisonnement utilisé par les sites sur lesquels vous prenez vos infos, qui auraient dû vous faire prendre un peu de recul :

. le vaccin contre la toux du chenil pourrait entrainer une excrétion pendant plusieurs semaines et exposer à la maladie tous les chiens du chenil :
- est-ce que vous voulez en conclure qu'il ne faut pas vacciner contre la toux du chenil ?

- vous vous serez bien sûr fait la remarque qu'à partir du moment où on demande justement à tous les chiens venant au chenil d'être vaccinés correctement, quel danger leur fait courir l'excrétion d'un agent pathogène contre lequel ils sont, précisément, vaccinés ?

Mais, si vous voulez juste faire remarquer que la gestion de la vaccination à l'échelle d'une population est quelque chose de délicat, et qu'il faut vraiment toucher une grande partie de la population concernée pour que ce soit utile, oui, d'accord, oui.


. Les appâts contenant un vaccin contre la rage peuvent entraîner le développement de la rage !
Oui, c'est un souci qui s'est posé lors des campagnes de vaccination des renards, en France - ça remonte, hein, donc. Les premières versions du vaccin semblaient transmettre la rage à d'autres animaux (rongeurs, notamment, je crois, mais il faudrait que je vérifie).

Du coup une autre version a été mise au point - et a fonctionné puisqu'il n'y a plus de rage en France.

Mais sur les vaccins par injection qu'on utilise, aucun cas de rage déclenché par vaccination.
Donc, là, faire peur aux gens à partir d'un cas qui concrètement n'a rien à voir avec leur chien, ce n'est pas très honnête.



. Une vétérinaire, ponctuellement, sur un cas ponctuel, est persuadée que la leptospirose a été transmise par le vaccin : ça s'appelle une hypothèse, un soupçon.

Pour confirmer que ce soit un risque possible, et chiffrer ce risque, il faut des études sur de grands effectifs. Se persuader que le vaccin c'est dangereux et essayer de convaincre tout le monde qu'il ne faut pas vacciner son chien, parce qu'on a lu qu'une vétérinaire, sur un cas, s'est dit que ça venait de là, mais sans preuve, c'est peu honnête - et dans certains cas quasi criminel, si votre discours arrive vraiment à faire tellement peur aux propriétaires qu'ils ne vaccinent plus du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 17:35

Et maintenant, il va falloir m'expliquer quelque chose :

Vous vous êtes persuadé que les vétérinaires, de toute façon, tiennent ce discours uniquement pour vous vendre des médicaments, pour se faire de l'argent.

Et pour vous rassurer de votre peur des vaccins, vous utilisez et faites la promotion de sites qui... veulent vous faire acheter des "protection contre les effets du vaccins".
Et ça, c'est sans aucune étude d'innocuité ni d'efficacité, pour le coup.

Mais, bizarrement, vous ne les soupçonnez pas du tout de vous racontez n'importe quoi juste pour gagner de l'argent en vous faisant acheter leurs produits parce qu'ils auront réussi à vous faire peur.


Excusez-moi, mais n'est-ce pas totalement illogique ?
Pourquoi là aucun soupçon de votre part sur le fait que quelqu'un essaye de vous vendre ses produits ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 17:46

Ah. Bon. J'ai lu votre dernier message : vous tenez donc clairement un discours anti-vaxx.

Et bien : c'est faux, absurde, et criminel. (et tout ça en disant aimer les animaux).


Donc :
- "sachez reconnaître les risques et les symptômes de la leptospirose" pour réagir tout de suite :
pour écrire ou croire ça, il faut ne jamais avoir cu de cas de leptospirose.

Il y en a de fulgurants, vous n'aurez pas le temps de réagir. Il y a des cas subcliniques, vous aurez beau avoir lu la lsite des symptômes, vous ne saurez pas le reconnaître.
Et dans beaucoup de cas, même si le chien en réchappe (ce qui n'est pas toujours gagné), il y aura des séquelles.

L'insuffisance rénale causée par le vaccin ? Mais la leptospirose flingue les reins !! (et le foie, accessoirement)
Ils vous encouragent à faire courir un risque mortel à vos chiens, en vous faisant croire qu'il suffit de "réagir à temps", pour éviter un effet des vaccins inventé par eux mais qui est un vrai effet de la maladie,
mais c'est n'importe quoi et c'est criminel comme discours !


. "il n'existe toujours aucune preuve que les vaccins créent une immunité."
Factuellement faux. (cf protection contre la rougeole chez l'humain, cf le cas de la rage et son éradication par la vaccination évoqué plus haut).


. "le germe n'est pas le problème: le système immunitaire de l'individu est le déterminant. "
Si vous attrappez la rage ou une leptospirose, si, le germe est le problème.

Quant au système immunitaire de l'individu, c'est justement là qu'agissent les vaccins.


. "La nutrition optimale est la clé de la santé immunitaire"
Bien sûr, tout le monde sait qu'en mangeant 5 fruits et légumes par jour, même une morsure par un animal enragé ne vous transmettra pas la rage... 
(non mais, sérieusement...)


Et bien je vous laisse encourager les gens à ne surtout pas faire vacciner leurs animaux et à se contenter de leur donner une bonne nourriture en espérant que ça les sauve de la parvovirose ou de la leptospirose (et je vous laisse essayer de placer des produits dont, bizarrement, vous ne soupçonnez pas les fabricants de juste chercher à gagner des sous...)

J'espère juste qu'ils auront assez de réflexion pour ne pas vous croire.



Juste une remarque : moi, des hospitalisations lourdes avec perfusions, réalimentation, tests, éventuellement antibiotiques, je le facture plus cher qu'une visite annuelle avec vaccins; Et même plus cher qu'une visite et un vaccin chaque année pendant 10 ans.

Et pourtant, les vaccins, c'est juste pour se faire des sous...

Mais bon... vous n'êtes plus à une incohérence prêt, j'imagine ?
Revenir en haut Aller en bas
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Lun 19 Fév - 19:26

armelh a écrit :

"Là, avec l'avalanche de textes que vous voulez m'opposer, vous tombez presque (presque ou complètement, je ne sais pas, il faudrait me préciser le fond de votre pensée) dans le courant anti-vaxx - qui procède exactement de cette façon, d'ailleurs, en citant des tonnes d'articles, mais sans vraiment de discernement scientifique, avec beaucoup de confusions, et en se faisant surtout très peur.

"Evidemment, et c'est le but de ce type de tactique le plus souvent, il est quasi impossible, surtout sur un forum, de reprendre point par point tous les articles de façon claire et exhaustive."
Et bien je vous laisse encourager les gens à ne surtout pas faire vacciner leurs animaux et à se contenter de leur donner une bonne nourriture en espérant que ça les sauve de la parvovirose ou de la leptospirose (et je vous laisse essayer de placer des produits dont, bizarrement, vous ne soupçonnez pas les fabricants de juste chercher à gagner des sous...)

J'espère juste qu'ils auront assez de réflexion pour ne pas vous croire."

Oulala... à vous lire  c'est du complotisme, les anti vaxx , les tactiques, ne pas vacciner,etc...il n'y a pas beaucoup de cours de nutrition mais de toute évidence un peu plus en psychologie .

Vous noyez tellement le poisson que vous vous rendez même pas compte que ca fait deux fois que je vous parle de Ronald Schultz , ses travaux et études, un éminent véterinaire qui dirige le guide mondial de vaccination canine et féline, ou alors vous passez l'éponge dessus en espérant que les lecteurs ne relèveront, pas noyés dans vos propos.

Pour information, et pour la 2eme fois, ne spoiliez pas mes propos puisque je vous ai dit plus haut, écrit noir sur blanc que la vaccination + rappel est ok et tout le monde doit le faire, mais pas la survaccination proposée par les vétos ,pour des raisons obscures, probablement !

Encore une fois il ne faut pas prendre les gens pour ce qu'ils ne sont pas, et je reprends votre si jolie phrase en la modifiant légèrement: j'espère qu'ils auront de plus en plus de réflexion pour voir le vrai du faux.

Ceci dit vous ne répondez toujours pas quel pourcentage du chiffre d'affaire total pour les vaccinations annuelles ?

Quand aux critiques des sites d'infos que vous mettez en cause, en regardant bien et cherchant bien vous trouverez les liens vers les études universitaires, ca vous le savez bien sûr, mais pour tromper un peu plus le lecteur, vous mettez en avant des sites soit disant non sérieus...jolie coup de maitre qui peut marcher dans un cabinet ...
Maintenant pour un vétérinaire qui conteste la sérologie , les conclusions d'études scientifiques menés par d'autres véterinaires, on ne peut malheureusement  que constater  la mauvaise foie.

Il y a un outil extraordinaire qui est internet , toutes les informations sont à disposition pour ne pas se laisser berner par des "statuts" et dèsfois même l'ignorance, eh oui !

Donc je vous remets la sérologie :





et le lien vers rabies challenge fund dont les donateurs de recherche sont les véterinaires, les clubs de race et qui a pour but de faire avancer la recherche universitaire véterinaire, de publier les études, etc...


https://www.rabieschallengefund.org/about_us


Si vous appelez ca des sites pas sérieux, quoi dire de plus à part la désinformation volontaire, la déonontolgie a encore un sens, en vous lisant permettez moi d'en douter sérieusement !
Revenir en haut Aller en bas
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Mar 20 Fév - 5:42

Voici 44 références d'études véterinaires pour les véterinaires en herbe qui ne connaissent pas, et/ou ne veulent pas savoir....On ne peut pas réveiller quelqu'un qui fait semblant de dormir  lol!

Schultz RD. Current and future canine and feline vaccination programs. VetMed 1998; 93(3):233-254 c1998 Veterinary Medicine Publishing Group Ronald D. Schultz, PhD, Dipl. ACVM (honorary) Department of Pathobiological Sciences School of Veterinary Medicine University of Wisconsin-Madison 

33. Kass, P.H. et al: Epidemiologic evidence for a causal relation between vaccination and fibrosarcoma tumorigenesis in cats. JAVMA 203:396-405; 1993. 34. Macy, D.W. et al: Postvaccinal reactions associated with three rabies and three leukemia virus vaccines in cats. Proc. 14th Annul Vet. Cancer Soc. Conf, Veterinary Cancer Society, Townsend, Tenn., 1994; pp 90-91. 35. Phillips, T.R.; Schultz, R.D.: Failure of vaccine or virulent strains of canine parvo virus to induce immunosuppressive effects on the immune system of the dog. Viral Immunol. 1:135-144. 1987. 36. Appel, M.J.G.: Reversion to virulence of attenuated canine distemper virus in vivo and in vitro. J. Gen. Virol. 41:385-390; 1978. 37. Wilbur, L.A. et al: Abortion and death in pregnant bitches associated with a canine vaccine contaminated with blue tongue virus. JAVMA 204: 1762-1765; 1994. 38. Wilson, R.B. et al: A neurologic syndrome associated with use of a canine coronavirus-parvovirus vaccine in dogs. Compend. Cont. Ed. 8:117-124; 1986. 39. Carmichael, L.E.: Vaccines for dogs. Veterinary Vaccinology (P.P. Pastoret et al, eds.). Elsevier, Amsterdam, the Netherlands 1997; pp 327-331. 40. Appel, MJG.: Does canine coronaries augment the effects of subsequent parvo virus infection? Vet. Med. 83(4):360-366; 1988. 41. Larson, L.J.; Schultz, R.D.: Efficacy of immunity induced by canine coronaries (CCV) vaccines compared against immunity after natural infection with CCV (Abst.). Conf Res. Work Anim. Dis. 77:64; 1996. 42. Swango, L.J.: Personal communication, Department of Pathobiology, Auburn University, Auburn University, Ala., 1996. 43. Hilleman, M.R.: DNA vectors precedents and safety. DNA Vaccines: A New Era in Vaccinology (M.A. Liu et al, eds.). Ann. N Y. Acad. Sci. 772:1-14; 1995. 44. Liu, M.A.: Overview of DNA vaccines. DNA Vaccines: A New Era in Vaccinology (M.A. Liu et al, eds.). Ann. N Y. Acad. Sci. 772:15-20;
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin
avatar

Messages : 2421
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 73
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Mar 20 Fév - 10:26

armel h a écrit :"Mais bon... vous n'êtes plus à une incohérence prêt, j'imagine ?"

Qui se cache donc derrière ce donneur de leçon à l'orthographe discutable ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Mer 21 Fév - 8:21

Peu importe à la rigueur , quelqu'un qui ne connaissait pas le tatouage agrée, ni l'obligation "Le processus d’évaluation réalisé avant la délivrance d’une autorisation de mise sur le marché  Les informations mentionnées dans ce RCP sont validées par l’Anses‐ANMV ou par la Commission européenne et sont reprises dans l’étiquetage et/ou la notice qui accompagnent tout médicament."Puisqu'une des reproches a été "sauf bon vous me citez une contre indication"...

Ce qui est affligeant c'est le besoin de pondre constamment des lois pour obliger, faute de conscience professionnelle ! tous ces vétos sont au courant des recherches effectuées depuis les années 90, des sérologies, savent très bien qu'une fois immunisée la vaccination annuel n'apporte rien de plus à l'animal, mais continuent quand même.
Vue qu'aucun véterinaire ne fait le moindre effort dans ce domaine, une plainte a été déposée à la commission européenne en septembre 2017 ., pour limiter la survaccination et s'aligner sur les  pays membres qui sont passés à tous les 3/4 ans.
En plus, la grande majorité ne se donne même pas la peine de déclarer ! quand à ceux qui ont une conscience et qui déclarent, ca permet au moins de démontrer que les problèmes liés à des effets secondaires sont en augmentation.

 "La sous‐déclaration est une réalité qui ne permet pas à la pharmacovigilance de remplir pleinement son rôle. Pour évaluer ce phénomène, une étude prospective a été menée avec une trentaine de vétérinaires volontaires qui devaient systématiquement déclaré sur une période d’un an, tous les évènements indésirables dont ils ont eu connaissance. Le recrutement a été réalisé par un appel à candidature via les « correspondants pharmacovigilance » des différentes commissions de la SNGTV pour diffusion à leurs membres respectifs. Les vétérinaires volontaires se sont engagés à déclarer pendant toute l’année 2014 l’ensemble des cas relevant de la pharmacovigilance dont ils avaient connaissance. Afin de couvrir les différents types d’exercice et les différentes espèces animales, des vétérinaires ayant l’une des activités dominantes suivantes ont été inclus dans l’étude : canine (chiens et chats), mixte (bovins, petits ruminants, chiens et chats), équine (chevaux), porcine (porc) et volailles (poulets, dindes et autres volailles, et/ou lapins). L’étude faisant appel au bénévolat, il n’avait pas été fixé de nombre minimal de vétérinaire par type d’activité. Une réunion de présentation du protocole et d’harmonisation des modalités de recueil a été organisée en décembre 2013 par l’Anses‐ANMV, avec un représentant de chaque structure vétérinaire volontaire.    Dans le cadre de cette étude, une moyenne de 4,96 effets indésirables par vétérinaire pour les animaux de compagnie a été déclarée et une moyenne de 2,06 pour les animaux de rente, soit environ 9 fois plus que le nombre moyen annuel calculé sur la base des déclarations reçues sur une année et du nombre de vétérinaires exerçant en France (Chiffre Conseil Supérieur de l’Ordre des Vétérinaires). Les résultats complets de cette étude feront l’objet d’une publication dans le Bulletin des GTV.
Le bilan 2014 montre que le nombre total de déclarations continue d’augmenter régulièrement."
(Anses)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Mer 21 Fév - 15:10

Alors, je me permets de reposer mes questions, plus quelques remarques :

. concernant les tatouages, comme je l'ai déjà dit,
nulle part je n'ai fait mention de mon étonnement quant au droit de tatouer,
je vous ai posé une question sur la méthode employée.

 "mais nous sommes tatoueurs agréés", donc, ne répond pas à la question.



. Concernant les conseils que vous donnez ici par copié-collé de sites internet :

  - ce n'est pas parce qu'un site internet cite, pour justifier ses propos, le nom et les articles d'un vétérinaire spécialisé en immunologie, que tout ce qui y est écrit est forcément valable et cautionné par ce vétérinaire.

Or, je ne crois pas qu'on trouve de propos ou d'articles de cet éminent immunologiste par lesquels il conseillerait l'usage de l'homéopathie pour protéger contre les leptospires, où dans lesquels il conseillerait d'acheter sur internet des produits pour "contrer les réactions vaccinales".

Je veux bien que vous me citiez les propos et articles dans lesquels il conseille cette approche. Mais je doute que vous trouviez.

Donc, clairement, nous avons là des sites qui mettent en avant les articles de ce vétérinaire pour justifier leur discours anti-vaccin, pour donner un aspect scientifique à leur discours,
mais qui embraye sur des propos qui n'ont rien à voir - et qui, par cette manoeuvre, vous abusent.


  - Justement, à ce propos, vous ne m'avez pas répondu et vraiment je me pose la question pourtant :
Comme les vétérinaires se font payer et ne vaccinent pas gratuitement, vous en concluez qu'ils essayent malhonnêtement de vous faire peur, pour vous obliger à vacciner, pour gagner des sous.

Mais dans le même temps, vous donnez et conseillez des liens vers des sites qui poussent à acheter leurs produits d'homéopathie ou des médicaments pour "contrer les effets secondaires des vaccins",
en jouant sur la peur des effets secondaires et en entretenant cette peur par la mise en avant de cas graves - sans discussion scientifique ni vérification possible, vous remarquerez.


. Est-ce que vous pensez, donc, que ces gens ne gagnent pas d'argent en vous vendant leurs produits ? Qu'est-ce qui vous fait penser que leurs produits à eux sont inoffensifs ? Qu'est-ce qui vous fait croire que ces gens-là sont, eux, complètement désintéressés ? Et qu'est-ce qui vous semble plus scientifiquement étayé dans leurs conseils de traitement ?

 En toute logique, en toute cohérence, vous devriez là aussi vous dire que quelqu'un essaye de vous faire peur pour vous faire acheter ses produits.
Mais ce n'est pas ce que vous adoptez comme attitude, et ça n'est pas du tout logique.


. D'ailleurs, concernant les conseils en matière de vaccination, que vous évoquiez à propos de ce vétérinaire immunologiste qui y participe :
il y est dit ceci :


"Il est connu que l’immunité fournie par ce vaccin est moins solide et dure moins longtemps, c’est pour cela que le vaccin doit être administré annuellement."

"Dans le passé, on supposait que les vaccins à bactérine Leptospira était liés à une prévalence d’effets secondaire plus élevée – surtout chez les chiens de petites races. La base de preuve pour ceci est basse [P4] et une étude publiée montre que le risque avec les bactérines Leptospira n’est pas plus grand (Moore et al. 2005). La déclaration de consensus sur la Leptospirose européenne partage ce point de vue (Schuler et al. 2015)"

Ce qui va à l'encontre du discours tenu par les sites que vous aviez recopiés. Et pourtant on parle bien là des recommandations du WSAVA, celles à la rédaction desquelles a participé le Dr Schultz, et que vous me citiez comme preuve.

Et bien à mon tour, je vous le cite comme source scientifique, contre les sites que vous aviez cités.








Mais, et nous allons là encore finalement retomber sur la même question, comme pour le canidiarix, il dit aussi (et heureusement, et je suis bien d'accord) :
"La vaccination devrait être restreinte à l’utilisation dans des régions géographiques, où le risque d’exposition a été confirmé pour des chiens, dont leur style les met en danger. "


Et là, c'est comme pour le canidiarix : non, l'antibiotique du canidiarix n'est quasiment pas absorbé par l'organisme, c'était même écrit dans la notice que vous m'avez cité ("absorption négligeable"),mais, oui, l'usage d'antibiotique doit être raisonné, on est d'accord.


Là, pareil : non, les sites que vous avez copié-collé ne sont pas une source fiable, leurs rédacteurs sont malhonnêtes car ils citent les travaux d'un vétérinaire immunologiste pour se donner une caution scientifique, alors que le discours qu'ils construisent par-dessus ne correspond pas à ce que cautionnerait ce scientifique,

mais, oui, en effet, le choix d'un protocole vaccinal doit être raisonné (chez les chats aussi on a la discussion sur le protocole adapté selon que le chat ait ou non accès à l'extérieur / contact avec d'autres chats, par exemple. ou encore : intérêt ou non du vaccin contre la piroplasmose, chez le chien, selon le mode de vie et la région. Idem encore plus pour la leishmaniose.)


Et donc, oui, vous vous faites abuser par des gens qui jouent sur vos peurs et les entretiennent, tout en accusant les vétérinaires de cette même attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Mer 21 Fév - 15:22

Enfin, concernant la fréquence des vaccins :

. pour les chiens vaccinés contre des leptospires, les recommandations pour l'instant sont toujours une vaccination annuelle, comme dit dans les recommandations WSAVA que je vous ai citées, à la rédaction desquelles a justement participé le Dr Schultz.


. pour le vaccin contre la rage, ce sera plutôt tous les 3 ans, et pour les vaccins Carré et PArvo plutôt 2 ans.

Mais là on parle d'une disposition légale - j'ai expliqué ça plus haut, vous ne l'avez pas pris en compte !

C'est une disposition légale, donc le vétérinaire doit suivre car au moindre souci, c'est sa responsabilité légale.
(et si vous croyez que les propriétaires qui étaient tout à fait d'accord et demandeurs pour espacer les vaccins de leur chien AVANT que les dispositions légales aient changé, ne vont pas se retourner contre le vétérinaire et lui coller une plainte voire un procès parce que leur chien aura développé finalement une des maladies contre lesquelles on vaccinait, en lui reprochant de n'avoir pas fait tous les ans comme c'était prévu : c'est que vous ne connaissez pas bien les gens...)
Revenir en haut Aller en bas
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Mer 21 Fév - 19:42

La rigueur est la 1ère chose qu'on apprend aux scientifiques. Rigueur dans les expérimentations, les analyses, l'observation et les commentaires.

Curieusement, vous vous êtes plus intéressé aux "à côté" de ce magazine qu'à l'essentiel; au point de ne même plus remarquer que l'article sur la lepto est écrit par un véterinaire. Peut être c'est le terme DVM qui est dérangeant ! cela signifie tout simplement Docteur en Médecine Vétérinaire. Vous n'avez pas remarqué non plus les références aux études, dates, recherches, noms des scientifiques auquels Dr Patricia Jordan, véterinaire,fait référence.

Quand à Dr schultz, pas intéressé plus que ça pour connaitre sa position, les motifs, et ses nombreuses études depuis plus de 25 ans. 

Ni pourquoi il ne vaccine pas depuis des lustres ses propores chiens contre la lepto tout en vivant à la campagne entouré de marécage.

Ni pour quelle raison WSAVA et AAH ont décidé ce compromis de  protocole.

C'est navrant, surtout que la curiosité est le leitmotiv des scientifiques et a permis un progrès considérable dans tous les domaines...tout le contraire que de dormir sur ses lauriers et faire tourner la boutique.

Quand à la plainte contre les vétos, vous devez savoir que c'est quasi impossible de gagner , en France du moins, sinon les choses auraient bien changer depuis longtemps...
Dans les pays anglosaxons, les plaintes y compris contre le corps médical étant courant et gagnable, les pratiques sont plus raisonables. On change les protocoles au vue des études, on avertit les patients etc...
La preuve vaccination tous les 3-4 ans pour ne pas désavantager les vétos, et qu'ici encore  ca continue annuellement.

Donc vous pouvez vous intéresser vraiment au sujet, comme pas, pour l'instant au niveau juridique, pas l'ombre d'un nuage à l'horizon !
Revenir en haut Aller en bas
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Jeu 22 Fév - 8:03

armel h a écrit :
"Mais dans le même temps, vous donnez et conseillez des liens vers des sites qui poussent à acheter leurs produits d'homéopathie ou des médicaments pour "contrer les effets secondaires des vaccins",
en jouant sur la peur des effets secondaires et en entretenant cette peur par la mise en avant de cas graves - sans discussion scientifique ni vérification possible, vous remarquerez."


Autre chose quand on ne se donne pas la peine de s'y intéresser , de chercher, de comprendre : 

Les MAC = Médecine amternative et complémentaires sont très utilisés outre Manche (donc on en parle sans tabou) et font leur apparition dans les grands hôpitaux , notamment les CHU en Europe et donc la France.

Comme le dit la définition ALTERNATIVE COMPLEMENTAIRE

Le miel = Dès 1984, un chirurgien digestif du CHU de Limoges, le Pr Bernard Descottes, utilise des miels de thym ou de lavande dans son service, contre les infections. Et ça fonctionne. En vingt-cinq ans, il traitera ainsi près de 3000 patients. D’autres hôpitaux ont suivi cet exemple. « À l'hôpital Georges-Pompidou, à Paris, des médecins en chirurgie ORL trempaient les canules de trachéotomie dans du miel pour éviter les infections chez les personnes cancéreuses immunodéprimées 
David Lechaux, spécialiste de la chirurgie digestive au centre hospitalier de Saint-Brieuc, en utilise depuis cinq ans pour traiter les plaies cavitaires très profondes, liées aux maladies digestives, ou pour apaiser les tissus lésés par une radiothérapie... ET ainsi de suite !


Hypnose =au CHU de Nîmes cette fois. Depuis 2007, le docteur Guylaine Tran pratique des anesthésies sous hypnose, ou hypno-sédations, dans le service de gastro-entérologie du professeur Philippe Pouderoux. 


Acupunture =  le docteur Sabine Brûlé de l’hôpital de Villejuif s’est tournée vers l’auriculothérapie. Le principe ? Piquer l’oreille en des points très précis qui peuvent même être trouvés par un appareil. Les résultats ? Un taux de réussite de 70 % avec des améliorations importantes sur les membres fantômes, les douleurs chroniques liées aux suites opératoires et aux chimiothérapies, qui résistent aux opiacés. 


Homéopathie = Marie-France Bordet, consultante chez Boiron et médecin généraliste, assure une consultation d’homéopathie à l’hôpital de la Croix-Rousse, dans le service d’hépatologie du professeur Christian Trepo. Cette consultation, qui existe depuis une quinzaine d’années, vise à atténuer les effets secondaires indésirables des traitements des hépatites et du sida


Comme je lai dit plus haut navrant !!


Qui joue réellement sur les peurs, qui veut  que les oeillères restent en place chez les clients à tout prix en avancant des informations erronées sans vérification préalable ?

Qui ne s'intéresse ni se tient au courant de ce qui se passe ...élargir sa vision, voilà ce qu'on fait ces médecins et ces hôpitaux reconnus 

En tout cas vous avez contribuer à mettre en évidence pour les lecteurs, l'esprit fermé, même pas cartésien de certains praticiens sans curiosité aucune, sans voir plus loin que le bout de leur nez, appliquant comme des robots tout ce qu'ils ont appris, sans mettre à jour leur connaissance.

Cependant, heureusement que tout le corps médical n'est pas ainsi. Aussi l'importance de bien choisir les véterinaires et médecins, ne pas hésiter à en changer, se renseigner et ne pas se fier à n'importe qui avec un diplôme.

Bonne continuation à vous et surtout vos clients !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Jeu 22 Fév - 9:35

@Clairerueil

Je vois que les questions qui vous sont posées ne vous plaisent pas, vous préférez vous fâcher et accuser dans tous les sens qu'y répondre posément... Étrange, n'est-ce pas ?

Vraiment, honnêtement, vous mélangez tout.

Je vous demande pourquoi vous croyez sur parole des gens qui essayent de vous vendre des "traitements contre les effets des vaccins" alors que pour les vétérinaires vous les accusez d'essayer de vendre leurs traitements...

...pas de réponse, vous objectez que les médecins utilisent du miel.
Je, mais, quel rapport ?

Le seul fait que vous imaginiez que ça ait un rapport et que ça puisse être une réponse valable, montre à quel point vous mélangez tous ces sujets, comment vous vous embrouillez complètement, par manque de culture scientifique - vous accusez tout le monde de manquer de curiosité scientifique, mais, croyez-moi, vous ne savez visiblement pas du tout comment gérer et trier des informations et des connaissances dans ce domaine.
Vraiment.


Donc, oui, le miel a des propriétés antiseptiques, oui, on en utilise en pansement sur des plaies, entre autres, oui. Nous aussi.
Mais, juste, ça n'a aucun rapport et ça ne répond pas du tout à ma question.


De même, invoquer à grands cris "les études scientifiques", en omettant celles qui concluent à l'absence d'effet prouvé de certains traitements homéopathiques, par exemple, c'est là aussi manquer d'honnêteté scientifique.

De même, répondre que l'homéopathie est utilisée par un médecin affiliée à un gros laboratoire d'homéopathie (Boiron), tout en accusant le reste du temps les médecins et les vétérinaires d'être soumis aux labos, c'est assez amusant et pas très cohérent.

Et encore, répondre que l'homéopathie est utilisée par un médecin dans un service d'hépatologie, quand je vous demandais si le vétérinaire immunologiste cautionnait le conseil d'utiliser l'homéopathie pour protéger des chiens de la leptospirose : mais quel rapport ?? aucun.

Et aussi, mettre en avant le nom du Dr Schultz en s'appuyant sur le fait qu'il contribue à la rédaction des recommandations de protocoles vaccinaux, mais faire marche arrière et tenter de minimiser la portée de ces mêmes recommandations quand on vous les cite et que vous vous rendez compte qu'elles vont à l'encontre de votre discours.

(...ces recommandations s’appuient sur des études, dont les références sont citées dans le document : ça ne vous intéresse plus, d'un seul coup, de lire des études scientifiques ?)


Et encore, ne toujours pas prendre en compte l'aspect légal de la question, comme si un vétérinaire pouvait ne pas tenir compte des textes légaux sans risque, et comme si c'était les vétérinaires qui rédigeaient ces textes.

(quel rapport, d'ailleurs, entre la possibilité d'attaquer en justice un vétérinaire, et la rédaction des AMM ? Vous pourrez toujours attaquer en justice un vétérinaire, qu'est-ce que ça changera à l'AMM du vaccin ? ce n'est pas lui qui les rédige !

 C'est au contraire le vétérinaire qui décide de ne pas suivre l'AMM qui risque d'être attaqué en justice, en fait ! Mais vous ne prenez pas du tout cet aspect-là en compte...)




Bref, du grand n'importe quoi, mais avec la certitude d'être la voix de la raison et d'être en butte à un complot de pharmaciens et de vétérinaires (mais... mais pas les gros labos de phyto et d'homéopathie, ni les gens qui essayent de vendre en ligne des "traitements" en vous faisant peur pour vos chiens avec les effets secondaires des vaccins : ces gens-là, apparemment, sont forcément intègres et désintéressés, parce que... parce que... ben, on ne sait pas.)


Rien dans votre discours n'est fondé sur une démarche scientifique, rien dans vos propos ne montre la moindre capacité de remise en question, de réflexion ni de curiosité scientifique.

Mais, bon.
C'est votre responsabilité, moi je vous aurai fait les remarques qui s'imposaient, libre à vous de continuer à donner votre confiance au hasard à des gens qui jouent sur vos peurs et cherchent à gagner de la notoriété et de l'argent, tout en accusant tous les autres d'agir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Jeu 22 Fév - 10:11

armel h a écrit :
"Rien dans votre discours n'est fondé sur une démarche scientifique, rien dans vos propos ne montre la moindre capacité de remise en question, de réflexion ni de curiosité scientifique."


Vous dialoguez avec vous même ? de toute évidence vous n'avez pas une grande capacité de lecture, reprenez les posts et relisez...

Ceci dit les vétos qui n'ont plus rien à prouver, qui ont de la bouteille, exposent leurs études scientifiques, leurs reflexions, contrairement à ceux en manque de reconnaissance qui étalent, tout en se sentant obliger de souligner à chaque paragraphe, le manque de culture scientifique des autres .
Après tout pourquoi pas, c'est une façon comme une autre de se donner de la consistance !


Apprenez de vos confrères (si on peut utiliser ce terme dans ce cadre); tiens celui ci par ex il a une conférence en septembre 2018 sur les MAC, ca ne peut que vous faire du bien ! à moins qu'il manque de culture scientifique lui aussi lol

Christophe Blanckaert - Docteur vétérinaire
Diplômé de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon
Lauréat de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Lyon
Certificat d’Etudes Supérieures de Diététique canine et féline
Certificat d’Etudes Approfondies Vétérinaires de Médecine Interne des Animaux de Compagnie
Prix Portanier décerné par la Société Scientifique Vétérinaire et de Médecine Comparée de Lyon
Membre fondateur du Groupe d’Etudes en Diététique (Conférence Nationale des Vétérinaires Spécialisés en Petits Animaux) sous la présidence du Professeur R. Wolter
Membre de l’European Society of Veterinary and Comparative Nutrition
Past-président du Groupe d’Etudes en Diététique (G.E.D.)
Auteur de nombreuses publications depuis 1991
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Jeu 22 Fév - 17:45

Mais, là encore : quel rapport ?
En quoi est-ce que cela répond aux questions que je vous ai posées ?

En rien. Vous évitez d'avoir à y répondre. A chaque fois vous ne faites que déplacer le sujet. Là vous passez à "regardez, il y a un vétérinaire à un congrès sur les médecines alternatives".

Et bien, oui, et donc ? Ca ne répond en rien aux questions que je vous ai posées.


Donc, oui, il est nutritionniste et va parler de nutrition. D'accord.

Dans les autres intervenants, on voit aussi quelqu'un qui affirme "utiliser les dernières techniques issues de la physique quantique dans son approche psychothérapeutique".

Donc, oui, dans un même congrès et sur ce genre de sujets, on peut croiser des scientifiques qui viennent parler de leur domaine de compétence ET des discours pipotron.
Oui.

Mais c'est censé prouver quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin
avatar

Messages : 2421
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 73
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Jeu 22 Fév - 18:21

Et vous armel h ? que cherchez vous à prouver ? Serait-ce qu'il s'agissait de lancer une alerte ?
"Pour ces pauvres vétérinaires en détresse face à l'obscurantisme ambiant "
On a compris, ce qui ne nous incite pas à nous soumettre à votre interrogatoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Jeu 22 Fév - 19:16

armel h a écrit:
@Clairerueil

Je vois que les questions qui vous sont posées ne vous plaisent pas, vous préférez vous fâcher et accuser dans tous les sens qu'y répondre posément... Étrange, n'est-ce pas ?

Vraiment, honnêtement, vous mélangez tout.

Je vous demande pourquoi vous croyez sur parole des gens qui essayent de vous vendre des "traitements contre les effets des vaccins" alors que pour les vétérinaires vous les accusez d'essayer de vendre leurs traitements...
Où est ce que vous avez vu ça exactement ? je vous ai mis l'article rédigé par le vétérinaire Dr patricia Jordan sur la lepto, vous vous êtes intéressée toute seule sur tout ce que vous avez pu trouver sur le site en dehors de cet article, sans même remarquer que l'article était écrit par un véto.  
...pas de réponse, vous objectez que les médecins utilisent du miel.
Je, mais, quel rapport ?
Le rapport est que vous me parlez de vos trouvailles sur le site à savoir la nourriture et l'homéopathie et je ne sais quoi d'autre ...l'essentiel comme je vous l'ai fait remarquer était l'article sur les vaccins et j'ai précisé que même vos trouvailles sur le site n'avait rien d'exceptionnel puisque la médecine alternative est courant là bas et même dans les pays européens
Le seul fait que vous imaginiez que ça ait un rapport et que ça puisse être une réponse valable, montre à quel point vous mélangez tous ces sujets, comment vous vous embrouillez complètement, par manque de culture scientifique - vous accusez tout le monde de manquer de curiosité scientifique, mais, croyez-moi, vous ne savez visiblement pas du tout comment gérer et trier des informations et des connaissances dans ce domaine.
Vraiment.
Aucun rapport en effet, mais qui a mis ca sur le tapis, certainement pas moi qui ai mis les réf et les articles véterinaires relatifs à la survaccination. Que vous me parliez ensuite de savoir gérer et trier est très amusant

Donc, oui, le miel a des propriétés antiseptiques, oui, on en utilise en pansement sur des plaies, entre autres, oui. Nous aussi.
Mais, juste, ça n'a aucun rapport et ça ne répond pas du tout à ma question.


De même, invoquer à grands cris "les études scientifiques", en omettant celles qui concluent à l'absence d'effet prouvé de certains traitements homéopathiques, par exemple, c'est là aussi manquer d'honnêteté scientifique.
Encore une fois où avez vu ça ? je n'ai fait que souligner que l'homéopathie est entré dans  dans les hôpitaux  avec succès, et cela suite à vos commentaires apeurés et vos trouvailles sur le site
De même, répondre que l'homéopathie est utilisée par un médecin affiliée à un gros laboratoire d'homéopathie (Boiron), tout en accusant le reste du temps les médecins et les vétérinaires d'être soumis aux labos, c'est assez amusant et pas très cohérent.
Décidemment comme je vous l'ai fait remarquer à plusieurs reprises, vous avez un gros problème de lecture, encore une fois étonnant pour quelqu'un qui se présente comme un scientifique ! où avez vu mon accusation des médecins et vétos soumis aux labos ?
Par contre je dois avouer qu'il ya bien une cohérence chez vous et dans vos propos, dire n'importe quoi sans avoir lu et compris
 
Et encore, répondre que l'homéopathie est utilisée par un médecin dans un service d'hépatologie, quand je vous demandais si le vétérinaire immunologiste cautionnait le conseil d'utiliser l'homéopathie pour protéger des chiens de la leptospirose : mais quel rapport ?? aucun.
Le rapport est que je vous ai demandé si vous vous etiez donner la peine d'aller au fond des choses en "lisant" (entre guillemet bien sûr) tous les travaux de ce même immunologiste . Je vous ai dit qu'il ne vaccinait pas ses chiens contre la lepto, et ca serait bien de chercher par vous même si ce dernier cautionne l'usage de l'homéopathie ou pas, de toute évidence vous le supposez mais ne le savais pas
Et aussi, mettre en avant le nom du Dr Schultz en s'appuyant sur le fait qu'il contribue à la rédaction des recommandations de protocoles vaccinaux, mais faire marche arrière et tenter de minimiser la portée de ces mêmes recommandations quand on vous les cite et que vous vous rendez compte qu'elles vont à l'encontre de votre discours.

(...ces recommandations s’appuient sur des études, dont les références sont citées dans le document : ça ne vous intéresse plus, d'un seul coup, de lire des études scientifiques ?)

Vous avez une immagination fertile ! c'est moi qui vous ai mis le tableau et toutes les réf d'études que vous n'avez pas lu, en précisant que votre vaccination annuel ne tient pas la route et les recommandations sont de 3 à life time (à vie) pour certains vaccins  Encore une nouvelle façon pour un scientifique d'avancer ce genre de propos sans avoir pris le temps d'étudier de près les 44 études avec réf ,et de savoir de quoi on parle.
Je pensais naivement qu'un véto serait enchanté d'avoir autant de réf et de publication scientifique à lire (au moins pour des mois), que de se jeter quelques heures plus tard sur un forum pour débiter des accusations sans queue ni tête.
Et encore, ne toujours pas prendre en compte l'aspect légal de la question, comme si un vétérinaire pouvait ne pas tenir compte des textes légaux sans risque, et comme si c'était les vétérinaires qui rédigeaient ces textes.
Texte legal : pas d'obligation de vaccination en France et aucune obligation de vaccination annuel
(quel rapport, d'ailleurs, entre la possibilité d'attaquer en justice un vétérinaire, et la rédaction des AMM ? Vous pourrez toujours attaquer en justice un vétérinaire, qu'est-ce que ça changera à l'AMM du vaccin ? ce n'est pas lui qui les rédige !
Encore une fois où est ce que vous avez vu ca ? vous me disiez que si vous ne vaccinez pas, les clients pouvaient déposer une plainte, je vous ai répondu aucun souci là dessus, pas de nuage à l'horizon. Je vous le demande quel rapport en effet ? ce n'est pas moi qui ai fait ce rapport mais bien vous dans votre imagination !
 C'est au contraire le vétérinaire qui décide de ne pas suivre l'AMM qui risque d'être attaqué en justice, en fait ! Mais vous ne prenez pas du tout cet aspect-là en compte...)




Bref, du grand n'importe quoi, mais avec la certitude d'être la voix de la raison et d'être en butte à un complot de pharmaciens et de vétérinaires (mais... mais pas les gros labos de phyto et d'homéopathie, ni les gens qui essayent de vendre en ligne des "traitements" en vous faisant peur pour vos chiens avec les effets secondaires des vaccins : ces gens-là, apparemment, sont forcément intègres et désintéressés, parce que... parce que... ben, on ne sait pas.)
Comme vous le dites du grand n'importe quoi !! c'est hallucinant et effrayant si vous êtes véto comme vous le dites, comme l'a dit Valhalla qui se cache derrière, j'espère pour la profession que c'est bien un troll.

Rien dans votre discours n'est fondé sur une démarche scientifique, rien dans vos propos ne montre la moindre capacité de remise en question, de réflexion ni de curiosité scientifique.
C'est bien ce que je vous reprochez dans mes posts ci dessus. Le propre du scientifique est la curiosité qui a permis un tel progrès. Que vous repreniez ma phrase, en vous l'appropriant, bizarre !
Mais, bon.
C'est votre responsabilité, moi je vous aurai fait les remarques qui s'imposaient, libre à vous de continuer à donner votre confiance au hasard à des gens qui jouent sur vos peurs et cherchent à gagner de la notoriété et de l'argent, tout en accusant tous les autres d'agir ainsi.
Au hasard, jouer sur la peur, notoriété ? je vous'ai déjà répondu sur les posts précedents. Le complotisme, les anti vaxx, les tactiques etc... ca a repris le dessus dans le cerveau ? pour votre info ces vétos n'ont pas besoin de notoriété, ils l'ont déjà, ainsi que l'argent. Mais le plus important ils ont la connaissance.Je ne vais pas vous répéter indéfinimment tout ce que je vous ai déjà dit, si vous n'avez pas de capacité de lecture et de mémorisation, je n'y peux rien, et je ne vais pas perdre mon temps à discuter avec un pseudo véto. Suffit juste de reprendre vos posts et le fil des discussions pour comprendre qu'il y a un problème quelque part !

Revenir en haut Aller en bas
clairerueil

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Ven 23 Fév - 7:52

Valhalla a écrit:
Et vous armel h ? que cherchez vous à prouver ? Serait-ce qu'il s'agissait de lancer une alerte ?
"Pour ces pauvres vétérinaires en détresse face à l'obscurantisme ambiant "
On a compris, ce qui ne nous incite pas à nous soumettre à votre interrogatoire.
lol!
Au moins cette discussion a permis à cette charmante dame de faire la connaissance de DR Schultz, Patricia Jordan, Dr Todd dont elle n'a pas encore fait la connaissance et WSAVA.

Compliqué certes ! il a fallu mettre en avant à plusieurs reprises le nom et les travaux pour qu'elle daigne enfin à faire un petit tour rapide pour savoir de quoi on parle, et revenir vite fait sur le forum ...
Idem pour le tatouage agrée, "bon, tatouage agrée veut dire avec les pinces non ?"

Mine de rien elle en a appris des choses en quelques posts !

Il est clair que les vétos de proximité se bornent à appliquer les cours d'amphi sans s'intéresser à une autre vision, avis et études de leurs confrères.

Ca fait des années que je pose les questions aux vétos du quartier et demandent  aux propriétaires que je croise d'en faire autant. Conclusion : aucun de ces vétos ne connaissaient l'existence des travaux de Dr Schultz et ses confrères, ni le tableau sérologique, ni les recommandations de WSAVA. (certaines recommandations basées sur un compromis afin de ne pas désavantager les vétos)

Et j'invite les lecteurs à faire pareil et en tirer les conclusions par eux mêmes.

Quand à la médecine complémentaire et alternative, très peu pratiqué, puisque d'après ma véto faut faire une formation en plus qui coûte...donc une formation sur les fameux MAC homéopathie et autres qui ont tant effrayé la dame !

D'ici à ce que ces cours soient intégrés dans le cursus universitaire (comme en Suisse, Allemagne etc..) on entendra des argumentations alarmistes et irraisonnées.

(http://eleveursrebelles.forumgratuit.org/t593-medecine-douce-au-meme-titre-que-medecine-conventionnelle#6060

 faut que les propriétaires restent vigilants et ne se laissent pas intimider par des gens ne sachant pas de quelles études il  est question, choisissent l'offensive pour cacher les lacunes. (vieille comme le monde, on en voit assez avec les politiciens, pour ne pas se le coltiner chez certains "scientifiques" )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Ven 23 Fév - 10:03

:-)

@Clairerueil
Donc, vous essayez de noyer votre interlocuteur sous les copié-collé, en pensant que mettre en avant des noms de scientifiques vont l'intimider ou suffisent à remplacer un raisonnement ou à valider tout ce qu'on essaye de faire passer avec,

et quand ça ne marche pas, évidemment, vous concluez que, houla, heu, on ne va pas perdre son temps en vaine discussion, restons-en là.   :-D


Et je constate qu'une fois de plus, mes remarques et questions passent à la trappe.

Alors, concernant les propos antivaxx (accusant les vaccins en général de n'avoir jamais fait la preuve de leur efficacité mais affirmant qu'ils causent chez tout le monde plein de maladies graves et affaiblissent l'immunité, niant l'induction d'une immunité, affirmant que tout dépend exclusivement du "terrain" et pas de l'agent pathogène) et l'accusation contre les vétérinaires de bosser pour le compte des labos (mais pas quand il s'agit d'une vétérinaire affiliée au labo d'homéopathie Boiron, là, bon, bizarrement non :-D ) :

tout ça se trouve dans les textes que vous avez massivement copié-collé en guise de "réponses" dans vos messages.


Doooonc, bon ; se plaindre que je ne lis pas vos messages... alors que visiblement vous ne lisez même pas ce que vous copiez et collez... !!

Mais, au moins, voilà une preuve de votre mauvaise foi (cela plus le fait de regarder ailleurs quand on vous pose des questions sur les incohérences relevées dans vos propos...).
Cela me suffit. Mais c'est dommage de voir quelqu'un perdre à ce point tout sens commun.

(je vous rappelle que vous avez même fait de gros contre-sens sur des notices de médicaments, auxquelles vous faisiez dire le contraire de ce qui était écrit et que vous aviez recopié.
Partant de là, me citer des études scientifiques comme si vous les aviez lues et comprises, excusez-moi mais c'est peu crédible.)




@valhalla
Alors, vous, décidément, je ne comprends jamais vos remarques.

Vous croyez, sérieusement, faire découvrir le WSAVA à un vétérinaire ??? Je... mais...
(mais c'est absurde...)

Bon et puis vous en êtes toujours restée à cette remarque sur la technique de tatouage ??
Je continue à ne pas comprendre vos réponses (ou non-réponse) à ce sujet.

Au départ, je vous ai demandé quelle technique vous utilisiez,
vous m'avez répondu : "comment ? vous ne connaissez pas les tatoueurs agréés ?" (? mais... en quoi ça répond à la question ??)
Et depuis vous bloquez là-dessus.

Ou alors, vous noyez le poisson parce que vous n'osez pas répondre à la question... (qui au départ était une remarque tout à fait annexe par rapport au sujet, quoique finalement elle semble être plus significative que je ne le pensais...)
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin
avatar

Messages : 2421
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 73
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   Ven 23 Fév - 10:50

armel h a écrit :

@valhalla
Alors, vous, décidément, je ne comprends jamais vos remarques. LOL LOL LOL

Vous croyez, sérieusement, faire découvrir le WSAVA à un vétérinaire ???  ???Je... mais...
(mais c'est absurde...)  

Bon et puis vous en êtes toujours restée à cette remarque sur la technique de tatouage ??
Je continue à ne pas comprendre vos réponses (ou non-réponse) à ce sujet.

Au départ, je vous ai demandé quelle technique vous utilisiez,
vous m'avez répondu : "comment ? vous ne connaissez pas les tatoueurs agréés ?" (? mais... en quoi ça répond à la question ??)
Et depuis vous bloquez là-dessus.

Ou alors, vous noyez le poisson parce que vous n'osez pas répondre à la question... (qui au départ était une remarque tout à fait annexe par rapport au sujet, quoique finalement elle semble être plus significative que je ne le pensais...)

Ce que je vais finir par oser c'est de vous virer, on n'a que faire sur ce forum des divagations d'un Troll
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les méfaits du Canidiarix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les méfaits du Canidiarix
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faits d'hiver
» Lits faits à l'arrivée ?
» Quelques faits -divers:(2)
» L'actualité des faits divers
» [ACTU] Les faits divers (Revue de presse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Éleveurs Rebelles :: L'élevage-
Sauter vers: