Forum des Éleveurs Rebelles

Forum des Éleveurs Rebelles

Eleveurs et propriétaires de chiens de races réfractaires aux idées reçues et ayant quelque chose à dire. Lecture libre, nous invitons volontiers nos détracteurs à s'instruire.
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 dysplasie et alimentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Valhalla
Admin


Messages : 2380
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 17:56

Mumm a écrit:
Complétement d'accord !
Ayant fait partie de la commission d'élevage de la SCC ( pas longtemps vu mon franc parler ) j'y ai appris entre autres que le niveau de sélection doit être inversement proportionnel à la taille du cheptel sous peine d'appauvrissement génétique.
Quand on pense que certains responsables de clubs rêvent de n'autoriser à la reproduction que les seuls 4 points et plus ! Ils ne se rendent même pas compte qu'ils projettent mort de la race. Un cheptel national ne se gère pas comme un élevage.

Je ne pense pas qu'aujourd'hui la politique de la SCC soit de limiter le volume des confirmations.

Entre la confirmation et la prétendue amélioration des races dont se réclament les clubs de race, il y a une marge.

Ce n'est pas un hasard s'il n'est plus nécessaire d'adhérer à un club de race pour demander un affixe, décision récente de la SCC.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
reddogmama



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 54
Localisation : val d'oise

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 18:10

Valhalla a écrit:
Pour moi, au vu de son poids adulte et de sa construction, ce n'est pas de HD dont peut être affecté le bouvier australien, mais bien de LCP.

Non, rien à voir avec la LCP, on parle bien de dysplasie.
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2380
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 19:56

En quoi en es tu si sûre.

Les races prédisposées à la dysplasie sont les races lourdes à croissance rapide et angulations arrières prononcées.

Elle est la conséquence de phénomènes mécaniques négligés au départ et non pas de nécrose des têtes fémorales chez le très jeune chiot comme c'est le cas pour le LCP.

Vu que l'amalgame est devenu la règle, le véto parlera en général de dysplasie même s'il s'agit de LCP. Pour effrayer le client crédule "dysplasie" c'est plus efficace.

En tout état de cause, appauvrir un cheptel au prétexte d'une hérédité qui n'a toujours pas été prouvée et ne le sera jamais, c'est de l'inconséquence. et ne fera que conduire à l'apparition de tares réellement héréditaires et de modifications regrettables des standards même dans les races à cheptel important, du reste, c'est déjà le cas en labradors, et nos vieux maitres s'en étaient inquiété à juste titre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Valhalla
Admin


Messages : 2380
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 20:29

reddogmama a écrit:
Valhalla a écrit:
Pour moi, au vu de son poids adulte et de sa construction, ce n'est pas de HD dont peut être affecté le bouvier australien, mais bien de LCP.

Non, rien à voir avec la LCP, on parle bien de dysplasie.

Effectivement, j'avais du tomber sur le standard du mini où le poids adulte donné était de 20kg.

En cherchant mieux j'ai trouvé le standard approprié et, à présent j'en conviens, il s'agit bien là de dysplasie (pour le grand mais pas pour les autres).

En revanche, si la race est peu touchée c'est probablement en raison de sa faible angulation arrière.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
reddogmama



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 54
Localisation : val d'oise

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 20:45

Il n'existe pas de mini ACD et le standard ne fait pas mention de poids; On lit beaucoup de tout et de rien sur cette race. Pour ex mon chien qui mesure 51 cm (maxi du standard) a un poids de forme de 27 kg. On est bien là en présence d'une race plutôt lourde avec une croissance assez rapide (7/8 mois)
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2380
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 20:58

reddogmama a écrit:
Il n'existe pas de mini ACD et le standard ne fait pas mention de poids; On lit beaucoup de tout et de rien sur cette race. Pour ex mon chien qui mesure 51 cm (maxi du standard) a un poids de forme de 27 kg. On est bien là en présence d'une race plutôt lourde avec une croissance assez rapide (7/8 mois)

Merci pour la photo, je vais finir par comprendre.

J'ai dû me tromper et confondre Bouvier avec Berger Australien.

Effectivement le Bouvier Australien de par sa taille et son grasset bien angulé est au nombre des races prédisposées, d'où son classement sur l'OFA (que j'avais du mal à comprendre)

En revanche, je ne crois pas une seconde que la cotation de ton chien soit le résultat du mariage d'un A avec un C, mais plutôt d'un accident au cours de sa croissance allié à une nourriture trop riche. Est-ce qu'il boite ?

Chez les BA, au C (lu par le lecteur du club) le chien est déclaré indemne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
reddogmama



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 54
Localisation : val d'oise

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 22:44

Il a été diagnostiqué suite à une demande de saillie à l'age de 18 mois. Aucun symptôme apparent à l'époque. Une amie véto qui le connait bien était même très étonnée. Mais à la radio, il était clair que l'articulation n'était pas dans l'axe normal et de loin. Il a commencé à boiter les lendemain d'efforts vers 5 ans . Il est le seul de sa portée atteint à ce stade.
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2380
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Dim 6 Jan - 10:57

Voici ce que j'en suis arrivée à penser, déjà publié dans "Trop c'est trop" à "Elevage"

"L'un des premiers labradors que j'ai élevé me suivait dès ses six mois
lors de mes entrainements à cheval dans les collines suisses enneigées.

Il
était issu de deux géniteurs radiographiés et indemnes de dysplasie, et
c'est sans la moindre appréhension que je l'ai fait radiographier, à un
an, au Tierspital de Berne, l'organisme indépendant qui cotait toutes les radios en Suisse.

A
l'époque, les français n'avaient pas encore découvert la dysplasie des
hanches, ni les clubs de races commencé à "faire leur cuisine".

Ce chien n'avait jamais boité ni montré la moindre faiblesse.

Quand
on m'annonça sa cotation : II /II suisse, ce qui doit correspondre à un
D correctement coté en France, je culpabilisai immédiatement,
considérant que c'était de ma faute et compris instantanément que l'on
n'entraine pas de cette façon dès 6 mois un chien d'une race prédisposée
à la dysplasie des hanches.

Le véto du Tierspital, qui cherchait
vraiment à comprendre et à aider me conseilla de radiographier à
nouveau le chien à deux ans, ce que je fis, avec un meilleur résultat :
II/I.

(Les américains ne radiographient pas avant les 2 ans révolus du chien)

Entre-temps,
je présentais le chien en expositions, et il gagnait souvent, y compris
à Milan sous Gwen Broadley, éleveuse des Sandylands Labradors.

Et
pourtant, on me réclamait des saillies,que j'ai toujours refusées, et n'ai jamais
utilisé ce chien, pour lequel le club suisse m'avait donné une
autorisation spéciale, et bien qu'en France la commission dysplasie
n'existait pas encore pour les labradors.

Je l'ai vendu pour la chasse, et il a chassé jusqu'à la fin sans boiter.

C'est l'un des cinq labradors que j'ai ramené en France quand j'y suis revenue en 1986.

La
seule chose que j'avais comprise à cette époque c'est que si le chien
était dysplasique c'était de ma faute, qu'il ne faut en aucun cas
demander de gros efforts à six mois, et que le seul exercice souhaité
avant un an, c'est la nage, pour des raisons évidentes.

J'ai constaté, au cours de mes premières 25 années d'élevage que le seul moyen d'éviter la dysplasie coxo-fémorale n'était en aucun cas d'utiliser des géniteurs indemnes, ce qui ne garantit rien, mais uniquement de prendre certaines précautions au niveau nourriture et conditions de vie jusqu'à un an.

Mes
clients sont prévenus, si leur chien s'avère dysplasique, en gardant
bien à l'esprit que la moyenne chez le labrador est le "C" (source BVA,
un score qui n'a quasiment pas varié sur les 10 dernières années de
dépistage), et que chez le Berger Allemand, au "C" le chien est
considéré comme "indemne", c'est de leur faute, n'en déplaise à ceux que ça choque et qui sont libres de s'adresser ailleurs.

Je
n'ai jamais eu d'aussi bons résultats chez les chiens que j'ai vendus
que depuis que j'applique ce principe et ai cessé d'engraisser les vétos
avec leurs radios de dépistage heureusement moins dangereuses
qu'inutiles.

Je regretterai toujours d'avoir écarté ce merveilleux chien de mon élevage.


Parce qu'en élevage, il ne faut pas rater sa chance."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Aujourd'hui à 12:38

Revenir en haut Aller en bas
 
dysplasie et alimentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» débat : dysplasie et alimentation
» dysplasie et alimentation
» Changement alimentation chien dysplasique
» Alimentation (croquettes et compléments) pour chiot de grande race
» Faut t'il varier l'alimentation des chats?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Éleveurs Rebelles :: Divers-
Sauter vers: