Forum des Éleveurs Rebelles

Forum des Éleveurs Rebelles

Eleveurs et propriétaires de chiens de races réfractaires aux idées reçues et ayant quelque chose à dire. Lecture libre, nous invitons volontiers nos détracteurs à s'instruire.
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 dysplasie et alimentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mironne



Messages : 221
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 47
Localisation : GRENOBLE

MessageSujet: dysplasie et alimentation   Lun 2 Juil - 8:42

Article sur la dysplasie et l'alimentation :
http://www.facebook.com/notes/can%C3%A9motion-grenoble/lerreur-du-mill%C3%A9naire-de-la-m%C3%A9decine-v%C3%A9t%C3%A9rinaire-/202049353256412
Revenir en haut Aller en bas
chantal_mayoland



Messages : 224
Date d'inscription : 22/07/2011

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Lun 2 Juil - 13:28

dis le contenu n'est plus accessible
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lejack.com
mironne



Messages : 221
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 47
Localisation : GRENOBLE

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Lun 2 Juil - 14:59

ha mince ! c'est une page facebook, du coup peut être qu'on ne peut y accéder que si on a facebook.... quand je clic ça marche bien.
Je copie/colle : il s'agit d'un article sur le facebook de Canémotion (hostéo canin), site internet: http://www.canemotion.fr/index.php?page=Canemotion

L’erreur du millénaire de la médecine vétérinaire ?
par Canémotion Grenoble, dimanche 1 juillet 2012, 11:00 ·
Les maladies de l’appareil locomoteur et du squelette du chien représentent depuis des dizaines d’années un important problème en médecine vétérinaire. Les statistiques des sociétés canines des pays occidentaux indiquent que 70 à 75 % de l’ensemble de la population canine sont concernés. Dans la quasi-totalité des races, plus de la moitié des chiens présentent des atteintes pathologiques, notamment au niveau de l’acétabulum et du fémur (dysplasie de la hanche).

Jusqu’à présent, l’étiologie incriminée dans la dysplasie de la hanche du chien était généralement une hérédité multifactorielle. Le concept, issu de l’élevage d’animaux domestiques et de boucherie, précise qu’en plus des facteurs héréditaires, les effets de l’environnement – notamment l’alimentation – jouent également un rôle dans l’expression d’un caractère.

Actuellement, 80 à 90 % de l’ensemble des chiens sont totalement ou partiellement nourris avec de la nourriture prête à l’emploi d’origine industrielle qui est ainsi devenu la référence en matière d’alimentation canine saine. Ces nouvelles méthodes d’alimentation n’ont toutefois pas non plus permis d’obtenir une amélioration significative de la morbidité de la dysplasie de la hanche. De plus, il existe plutôt de nombreuses affections d’origine alimentaire au niveau de divers systèmes organiques et ceci se traduit par un taux de morbidité totale très élevé.

Selon Marc Torel et Klaus Dieter Kammerer – un vétérinaire et un journaliste scientifique de formation médicale – les méthodes d’élevage et les aliments industriels actuels pour chiens ne permettent d’obtenir aucune amélioration des taux de morbidité de la dysplasie de la hanche parce que cette pathologie n’est pas héréditaire et que les aliments actuels pour chiens n’évitent pas la dysplasie de la hanche mais, bien au contraire, la favorisent. Selon ces auteurs, la seule cause de la dysplasie de la hanche du chien est une malnutrition.

En 1996, la revue vétérinaire renommée Tierärztliche Umschau« (TU) a publié l’exposé «Notes actuelles sur la dysplasie de la hanche chez le chien» de Marc Torel et Klaus Dieter Kammerer. Les auteurs y ont exposé et analysé l’ensemble du développement de la dysplasie de la hanche. Ils ont précisé que le caractère héréditaire de la dysplasie de la hanche n’avait jamais été formellement démontré et objectivement prouvé, ce qui explique pourquoi les programmes d’élevage des trente dernières années étaient restés inefficaces.

Selon Torel & Kammerer, l’ensemble des éléments indique plutôt que la dysplasie de la hanche a une étiologie alimentaire/ hormonale et une pathogénie due à une malnutrition et à une hyperproduction d’hormone somatotrope, de triiodothyronine (T3), de thyroxine (T4), de parathormone et de facteur de croissance de type insulinique IGF-I dans l’organisme du chien. Les auteurs ont ensuite tiré des conclusions sur l’alimentation et l’entretien du chien et ont indiqué comment prévenir les atteintes du squelette.

Les auteurs ont décrit de manière détaillée les particularités de la malnutrition et ses conséquences néfastes sur le squelette.

La publication a suscité un vif intérêt dans le milieu vétérinaire et de nombreuses réactions à l’échelle mondiale. Les auteurs et la rédaction de la revue TU ont reçu des lettres d’approbation tout à fait positives provenant des Etats Unis, de toute l’Europe et même d’Afrique du Sud.

Une année plus tard, le 20.09.2000, Klaus Dieter Kammerer a réédité sa nouvelle version intitulée "L’erreur du millénaire de la médecine vétérinaire" avec le sous-titre "La dysplasie de la hanche par malnutrition : Anomalie squelettique non héréditaire du chien".

Dans son nouvel ouvrage, K. D. Kammerer nous présente l’ensemble de l’évolution de l’alimentation canine depuis le dernier millénaire jusqu’en fin 1999 et nous expose les anomalies du squelette dues à cette alimentation.

Notamment, la nourriture pour chiens comporte la présence de soja imitant parfois jusqu’aux structures fibreuses de la viande. Le soja génétiquement modifié entraîne des dépôts lipidiques dans les organes et la teneur en phyto-estrogènes est responsable d’atteintes pathologiques du squelette.

De plus, l’important chauffage des matières premières (jusqu’ à 250°) et le séchage ultérieur par air chaud désagrègent les glucides mais dénaturent les protéines et les lipides et détruisent toutes les vitamines naturelles. Les nutriments secondaires et substances bioactives essentiels à la santé de l’organisme animal à long terme sont également détruits ou altérés. C’est pourquoi, on ajoute ensuite aux aliments un prémélange de sels minéraux et de vitamines qui est généralement trop fortement dosé. Chez le chien, ce mode de nutrition fait apparaître une suralimentation, une fibrose ostéo-dystrophique, une ostéochondrose (OCD), des dysfonctionnements hormonaux, des hypervitaminoses à vitamine A et D3 ainsi que leurs conséquences, à savoir des anomalies du squelette associées à une dysplasie de la hanche. Le surdosage en vitamine D3 dans la nourriture et les préparations vitaminées de sels minéraux peuvent à eux seuls entraîner la maladie de Legg-Calvé-Perthes qui se caractérise par une nécrose de la tête fémorale. Ceci peut donc faire apparaître une dysplasie de la hanche.

Source et références : Transanimal et Klaus Dieter Kammerer
Revenir en haut Aller en bas
Alex68



Messages : 183
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44
Localisation : Colmar

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Lun 2 Juil - 23:01

Article très intéressant. Et "VIVE l'alimentation industrielle" ! Pendant combien de temps vont-ils encore empoisonner nos animaux avec leur cochonnerie ???
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Mar 3 Juil - 9:10

Le livre de Kammerer et Thorel intitulé "La guerre de trente ans" est paru en Allemagne en 1996 et y a été interdit en 1999

J'en parle sur mon site au chapitre "Défauts et tares".

L'interdiction de ce livre est le fait des lobbyistes, fabricants de croquettes, vétérinaires et même société canine allemande.

Ils ont gagné, peuvent continuer à prétendre que la dysplasie et le LCP sont héréditaires, quand bien même ce n'a jamais et ne sera jamais prouvé, et continuer à s'empiffrer, en perdant parfois au passage le chien qui n'a pas supporté l'anesthésie.

Qu'à cela ne tienne, l'anesthésie obligatoire permet de gonfler les honoraires, et par les temps qui courent, le profit est devenu l'unique priorité.



Dernière édition par Valhalla le Jeu 5 Juil - 7:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Alex68



Messages : 183
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44
Localisation : Colmar

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Mar 3 Juil - 22:00

Ah ça pour gonfler les honoraires, ils savent y faire !!! Le fric toujours le fric arghhhhhhhhhh ça m'énerve.....
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Mer 4 Juil - 12:15

D'un autre coté, c'est au plus malin dans notre pays.

Pas de comparaison envisageable entre vétos et éleveurs de chiens.

Au début de la sélection canine, l'élevage était aux mains des aristocrates qui n'oeuvraient que dans l'intérêt de leur race de prédilection qu'ils avaient bien souvent initiée.

Ca a bien changé, ma pôv dame.

Aujourd'hui, l'élevage de chiens de races serait plutôt aux mains du très bas du panier.

Anecdote personnelle aujourd'hui : Alors que je fais la queue à la poste, se trouve devant moi une personne qui s'emmêle dans ses enveloppes, sur lesquelles me saute aux yeux un tampon avec tête de chien. Je me dis, tiens, une éleveuse, faisons connaissance. Pour en avoir le coeur net, je demande à son fils qui tenait une partie des enveloppes à en voir une. Alors elle me saute dessus "vous n'avez pas le droit", je rétorque que je voulais juste m'assurer qu'elle était bien éleveuse, et me fait insulter...
En revanche, elle demande haut et fort à la postière si pour la Martinique c'est le même tarif, ce doit être un honneur d'envoyer un certificat de naissance en Martinique.

Moi, je refuse de vendre en Martinique, comme dans les autres Dom-Tom, je laisse ça à ceux dont les chiots de deux mois ne sont pas déjà réservés.

Le chiot ne peut pas partir pour les Dom-Tom avant ses quatre mois.

Ce forum m'a permis de constater que cette espèce d'éleveur prendra totalement le dessus à très court terme.

C'est, naturellement au détriment des amateurs de chiens de races.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 5 Juil - 7:51

Comme je le déplore, il y a de moins en moins d'interventions sur ce forum, et pourtant, 75 visites sur ce post en quatre jours !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Alex68



Messages : 183
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44
Localisation : Colmar

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 5 Juil - 22:11

Martine, peux-tu nous expliquer pourquoi les aristocrates et uniquement eux avaient la main sur l'élevage au début de la sélection canine ? Et quand ça a commencé à se démocratiser ? Si tu veux bien s'il te plaît, je te remercie d'avance pour la réponse car moi, ça m'intéresserait beaucoup de le savoir. Ouhla ! Elle est charmante cette p'tite dame, sûrement pas une éleveuse pro ??? Sinon elle n'aurait pas piquée la mouche de la sorte ! Un personnage vraiment ODIEUX et il y en a de plus en plus malheureusement.... 75 visites en 4 jours c'est que ça a son importance, non ? Dommage qu'il n'y a pas plus d'intervenants pour réagir à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
chantal_mayoland



Messages : 224
Date d'inscription : 22/07/2011

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Dim 8 Juil - 17:23

Parce que le chien de race c'était plutot chasse et haute couture !

et que clubs et compagnie étaient l'affaire de la gentry !

mais de bons chiens utilitaires existaient par ailleurs ainsi d'ailleurs que des chiens de boucherie, des chiens ratiers , des chiens de combat etc.....

la selection a toujours été multiforme, le stud book et les expositions canines par contre ont été initié par ces messieurs de Saint Maur et Neuilly
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lejack.com
Alex68



Messages : 183
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44
Localisation : Colmar

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Dim 8 Juil - 21:43

Un grand merci à toi Chantal pour cet éclaircissement. Par contre, je ne sais pas ce que s'est le stud book, je vais regarder sur le net.
Revenir en haut Aller en bas
chantal_mayoland



Messages : 224
Date d'inscription : 22/07/2011

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Lun 9 Juil - 6:03

tu sais c'est un explication un peu simpliste, la réalité est plus complexe

stud book = Livre des origines
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lejack.com
Alex68



Messages : 183
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44
Localisation : Colmar

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Lun 9 Juil - 21:51

Oui, je me doutes bien que la réalité doit être beaucoup plus complexe... C'est gentil à toi d'avoir pris le temps de répondre à mon interrogation. MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 13 Juil - 8:32

Je rajoute à l'explication de Chantal que le chien de race est devenu, avec tout ce qui gravite autour, un business pur et simple.

Ce qui n'était pas le cas au départ.

L'élevage était alors dévolu soit

-aux aristocrates pour lesquels il s'agissait là d'une véritable passion sans aucun but lucratif, et le mot galvaudé de "passion" ne peut s'appliquer qu'a ce qu'ils étaient.

-aux utilisateurs qui avaient besoin de leurs chiens d'utilité.

Dans les deux cas, les chiens s'offraient ou se donnaient.

Aujourd'hui le business a pris la relève en instituant une nouvelle jungle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Alex68



Messages : 183
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44
Localisation : Colmar

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 13 Juil - 23:12

Merci Valhalla pour ce complément d'information, c'est clair que c'est devenu un sacré business quand on entend les sommes faramineuses que les gens dépensent pour leur animal. MERCI !

Revenir en haut Aller en bas
reddogmama



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 54
Localisation : val d'oise

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 3 Jan - 11:54

Quand j'ai fait circuler ce texte sur feu le forum de mon club, les réactions ont été.... absentes ! Propriétaire d'un chien révélé à la radio dysplasique D/E, issu de parents A et C, je me suis vraiment penchée sur la question. Impossible de connaître précisément l'origine de cette tare. La politique actuelle étant d'écarter de la repro tout sujet dépassant la cote "B", on est en train de réduire de façon catastrophique la diversité génétique d'une race à très faible effectif (bouvier australien) sans pour autant se poser plus de questions. Afin d'éviter toute mauvaise interprétation de mon discours, je tiens à préciser que malgré ses autres atouts, mon chien n'a jamais reproduit et ne reproduira jamais. Loin de moi l'idée de prôner le non dépistage. Je remets juste en cause les oeillères dont s'affublent les responsables de club et autorités canines pour éviter de trouver des réponses parfois dérangeantes.
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 3 Jan - 12:23

Et bien pour moi le dépistage est parfaitement inutile.

Je l'ai compris au bout de 25 ans d'élevage d'une race prédisposée (ne pas confondre prédisposé et héréditaire).

Ce n'est utile qu'au fonds de commerce des vétos.

Si c'était héréditaire, il y a longtemps que le test ADN aurait été conçu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
reddogmama



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 54
Localisation : val d'oise

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 3 Jan - 13:40

Le CNRS de Rennes et Antagène travaillent à la mise au point d'un dépistage de la dysplasie coxo-fémorale héréditaire :

Le CNRS de Rennes a entrepris un travail de recherche sur les causes génétiques de la dysplasie de la hanche chez le chien, dans différentes races, dont le Berger Allemand.

En effet, notre laboratoire travaille depuis 15 ans sur la génétique du chien, la cartographie de son génome et la recherche des bases génétiques de différentes maladies héréditaires, en regard des maladies humaines correspondantes, comme certains cancers, des rétinopathies (atrophies de la rétine…), des épilepsies ou la dysplasie de la hanche.

La dysplasie de la hanche, ou dysplasie coxo-fémorale (DCF) est une maladie multi-factorielle, c’est-à-dire liée à des prédispositions génétiques (nécessaires mais pas forcément suffisantes) et à des facteurs environnementaux (facteurs modulants l’expression clinique de la maladie). Notre hypothèse de travail est que certains gènes auront un effet majeur dans certaines races tandis que d’autres gènes auront un effet mineur. La complexité de cette étude génétique vient du fait que plusieurs gènes et, certainement, plusieurs mutations prédisposent à cette affection et sont donc nécessaires, mais pas forcément suffisants pour que la maladie se déclare. Tout ceci expliquerait que des chiens A puissent engendrer des chiens D ou E.

Pour réaliser ce travail de recherche, nous collectons des prélèvements sanguins de chiens appartenant à différentes races, notamment des races fortement prédisposées et des races faiblement prédisposées. Au sein de chacune de ces races, nous aurons besoin de nombreux prélèvements sanguins de chiens aux phénotypes extrêmes, c’est-à-dire des chiens notés, selon la nomenclature de la FCI, A et des chiens notés D ou E. Les chiens notés B et C sont également collectés, mais seront moins significatifs pour l’étude.

Notre travail consistera :

1. à extraire l’ADN des prélèvements collectés pour mener les études génétiques.

2. à comparer les ADN d’un grand nombre de chiens aux phénotypes extrêmes dans une même race et entre les races. Ces expériences nécessitent d’analyser des centaines de milliers de marqueurs répartis sur tout le génome (ensemble des 38 chromosomes + XY) pour chacun des chiens.

3. à rechercher les régions chromosomiques contenant les gènes impliqués et les mutations prédisposantes ou causales de la dysplasie coxo-fémorale.

4. à vérifier la concordance entre les mutations génétiques identifiées et les données cliniques.

5. à valider les gènes et les mutations identifiés dans les races étudiées.
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 3 Jan - 16:16

L'hérédité de la dysplasie coxofémorale n'est qu'une hypothèse depuis au moins 50 ans aux USA, les français ont été les plus tardifs à s'intéresser à la pathologie.

Personne n'a, actuellement, le droit de parler d'hérédité de la dysplasie des hanches, vu que ce n'a jamais été prouvé. Les labos américains sont au moins aussi performants que les labos français.


Je connais le texte que tu viens de citer et j'ajoute que ce laboratoire fait l'amalgame entre dysplasie coxofémorale des chiens lourds et nécrose précoce des têtes fémorales des races plus légères, ce qui n'a strictement rien à voir.

Il va de soi qu'un test ADN en la matière serait des plus profitables et que les américains n'ont pas attendu les français pour se pencher sur le sujet.

Le labo oublie de dire que des chiens très dysplasiques peuvent engendrer des sujets indemnes, ils se bornent prudemment à évoquer la situation inverse.

L'expérience démontre que la dysplasie coxofémorale n'est pas héréditaire. Suffit d'avoir suffisamment d'expérience...


Les croquettes, personne n'en parle, le livre de Torel et Kammerer "L'erreur du Millénaire"
paru en Allemagne il y a une vingtaine d'années a été purement et simplement interdit par les Allemands.

Business is business

Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
reddogmama



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 54
Localisation : val d'oise

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 3 Jan - 18:13

Je ne suis pas aussi radicale que toi sur le sujet car il est précisé dans cet article que les recherches portent sur "des prédispositions génétiques (nécessaires mais pas forcément suffisantes)".
Revenir en haut Aller en bas
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 3 Jan - 19:43

Les races lourdes à forte angulation arrière sont beaucoup plus prédisposées que si leur angulation arrière est très faible.

Il est évident que les gènes dépendent du standard.

Exemple: le BA qui était beaucoup moins, voire pas dysplasique à l'époque où il n'était pas
surangulé à l'arrière, n'avait pas le dos voussé et ne mangeait pas de croquettes.

Son changement de conformation n'a pu s'effectuer que par la consanguinité, ce qui a donc entrainé une modification génétique précise dans cette race que l'on ne retrouvera pas nécessairement dans une autre.

Seule la consanguinité permet de fixer un type ou un standard, on n'a pas dû l'apprendre aux vétos.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 3 Jan - 21:04

J'ai été regarder le standard du bouvier australien.

Si ton club n'accepte rien au dessus du B, qui n'est pas de la dysplasie à proprement parler, et plutôt une affaire d'interprétation du lecteur, c'est que la race est très peu touchée, ce qu'on peut imaginer rien qu'en lisant le standard.

Depuis quand est-il question de dysplasie dans cette race ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
reddogmama



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 54
Localisation : val d'oise

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Jeu 3 Jan - 23:44

les chiffres de l'OFA (US) sont de 4,4% totalement indemnes et 15,6 %touchés. Les dépistages n'ont commencé timidement en Australie que dans les années 70 et en Europe dans les années 90. Après il faut aussi prendre en compte la taille du cheptel, donc du nombre de reproducteurs. Difficile de sélectionner quand on atteint à peine 50 naissances par an en France...
Revenir en haut Aller en bas
Mumm



Messages : 21
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Aisne

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 17:05

Complétement d'accord !
Ayant fait partie de la commission d'élevage de la SCC ( pas longtemps vu mon franc parler ) j'y ai appris entre autres que le niveau de sélection doit être inversement proportionnel à la taille du cheptel sous peine d'appauvrissement génétique.
Quand on pense que certains responsables de clubs rêvent de n'autoriser à la reproduction que les seuls 4 points et plus ! Ils ne se rendent même pas compte qu'ils projettent mort de la race. Un cheptel national ne se gère pas comme un élevage.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fox-terriers-poil-lisse.eu/
Valhalla
Admin


Messages : 2371
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 71
Localisation : Gy Les Nonains

MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Ven 4 Jan - 17:49

Pour moi, au vu de son poids adulte et de sa construction, ce n'est pas de HD dont peut être affecté le bouvier australien, mais bien de LCP.
Les Américains font l'amalgame, ça arrange les lobbys.

La race la plus touchée est, d'après l'OFA, le bulldog anglais dont le club de race français a pris la sage décision de ne pas ni exiger les radios ni mentionner le risque, d'autant plus que je n'ai pas remarqué que tous les bulldogs anglais boitaient, pas plus que les carlins chez lesquels les américains ne trouvent pas un seul sujet indemne

Les vétos le savent bien quand ils proposent sans raison une radio des hanches dans ces races qu'ils savent très touchées, histoire d'insister ensuite sur la nécessité absolue d'une intervention chirurgicale.

On peut si on en a le courage aller lire ça :

www.labradors.org/erreur.htm

dont voici un extrait édifiant :

"Le trio infernal (lors d'un procès discutable) a forcément établi une diffamation à l'encontre
des auteurs Torel/ Kammerer et les a rendus totalement non dignes de
foi car si leurs affirmations étaient exactes, l'élite de la
cynologie, les vétérinaires et l'industrie de l'alimentation animale
seraient discrédités et compromis sans pareil en raison de leur
charlatanerie et du gâchis dont ils se sont rendus responsables
pendant des décennies. L'ouvrage "La Guerre de Trente Ans"
est ainsi devenu une importante affaire politique."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.labradors.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dysplasie et alimentation   Aujourd'hui à 6:04

Revenir en haut Aller en bas
 
dysplasie et alimentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» débat : dysplasie et alimentation
» dysplasie et alimentation
» Changement alimentation chien dysplasique
» Alimentation (croquettes et compléments) pour chiot de grande race
» Faut t'il varier l'alimentation des chats?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Éleveurs Rebelles :: Divers-
Sauter vers: